4. Planification, réalisation et évaluation

Descriptif du cours :

On se lasse de tout, excepté d’apprendre (Virgile)

Optimiser une situation d’apprentissage dans une classe nécessite de favoriser la transmission et la réception d’informations, cela en se considérant à la fois sous l’angle de l’enseignant et sous l’angle de l’élève. Dans ce contexte, les théories classiques de l’apprentissage (p.ex., approche transmissive, approche behavioriste, ap-proche constructiviste, approche socioconstructiviste, approche socio-culturelle, approche humaniste) seront présentées dans un premier temps, avec leurs avantages et limites, pour donner des éléments à considérer plus particulièrement du côté de l’enseignement. Dans un deuxième temps, plus centré sur l’apprentissage et du côté de l’élève, les perspectives récentes interdisciplinaires en sciences affectives et en neuropsychologie éclaireront le fonctionnement de certaines capacités prépondérantes pour apprendre, raisonner et comprendre (p.ex., les mécanismes de la mémoire et de l’attention en lien avec les émotions). Afin d’exemplifier certaines découvertes et avancées contemporaines exposées dans ce thème 4.1, les étudiants seront amenés à tester, vivre ou simplement découvrir diverses expériences qui montreront par exemple

  • Quelques éléments importants du fonctionnement de l’attention en lien avec l’apprentissage : à quel point l’attention peut être régulée et manipulée de manière automatique, pourquoi elle échappe si facilement à notre contrôle et pourquoi il est si difficile de rester concentré ; comment faire pour améliorer le contrôle volontaire des différents mécanismes attentionnels ;
  • Quelques éléments importants du fonctionnement de la mémoire : quels sont les systèmes de mémoire et comment ils fonctionnent ; comment se créent les souvenirs (notamment les faux souvenirs) ;
  • Quelques éléments importants du fonctionnement du cerveau : comment décrire et comprendre l’apprentissage d’un point de vue du de la neuropsychologie cognitive voire d’un point de vue de la neuro-anatomie structurale et fonctionnelle ;
  • Qu’est-ce qui motive à apprendre, guide nos préférences, nos jugements et nos décisions ;
  • Comment les émotions (intérêt, curiosité, joie, peur, colère, tristesse) peuvent servir de levier ou de frein à l’apprentissage.

Mots-clés :

Apprendre, enseigner, cognition, émotion, motivation.

Bibliographie :

Giordan, A. (2016). Apprendre! Paris : Belin.

Lieury, A., & De La Haye, F. (2009). Psychologie cognitive de l’éducation. Paris : Dunod.

OCDE (2007). Comprendre le cerveau : naissance d’une science de l’apprentissage. Paris: OCDE.

Poncelet, M., Majerus, S., & Van der Linden, M. (2012). Traité de neuropsychologie de l’enfant. Bruxelles: De Boeck.

Tavris, C., & Wade, C. (2014). Introduction à la psychologie. Les grandes perspectives. Québec : ERPI.

Descriptif du cours : 

Le principal enjeu du thème 4.2 consiste en une appropriation par l’étudiant de concepts génériques permettant l’analyse didactique d’une situation d’enseignement-apprentissage. À cette fin, les étudiants développeront les principaux termes, modèles et concepts nécessaires extraits du glossaire institutionnel. Le système didactique constituera le point de départ de cette analyse avant que ses différentes composantes (transposition didactique, obstacles épistémologiques, etc.) ne soient par la suite déclinées. Dans un second temps, l'accent sera mis sur les relations au sein du système (analyse du milieu didactique, des gestes professionnels de l’enseignant, des postures de l’élève, de l’impact des empêchements, etc.) et leurs cohérences mutuelles. La mobilisation des différents concepts s’effectue ainsi à des fins de pratique réflexive au travers de situations d’abord relatées puis retranscrites. L’évaluation du thème consiste en une analyse didactique d’une situation d’enseignement relatée, effectuée sur la base de concepts issus du glossaire institutionnel.

Mots-clés :

Système didactique, transposition didactique, gestes professionnels de l’enseignant, posture des élèves, obstacles et empêchements, praxéologie.

Bibliographie :

Brousseau, G. (2004). Théorie des situations didactiques (2ème). Grenoble: La Pensée Sauvage.

Bucheton, D. & Soulé, Y. (2009). Les gestes professionnels et le jeu des postures de l’enseignant dans la classe : un multi-agenda de préoccupations enchâssées. Éducation et Didactique, vol, 3, n°3

Chevallard, Y. (1991). La Transposition didactique: du savoir savant au savoir enseigné. Grenoble: La Pensée Sauvage.

Vygotski, L. (1997). Pensée et langage. Paris : La dispute.

Descriptif du cours :

Le thème 4.3 s’inscrit dans le champ de la didactique et permet une appropriation des concepts didactiques génériques nécessaires à l’élaboration d’une planification de séquence et/ou séance d’enseignement-apprentissage. Deux axes structurent le thème 4.3. Le premier ressortit de l’ingénierie didactique et vise la préparation de séances d’enseignement-apprentissage à travers les analyses préparatoires (analyse des conditions, analyses conceptuelle et a priori de l’objet d’enseignement) et la planification. Cet axe est en lien direct avec le stage I, dans lequel les étudiants sont amenés à planifier au moins une séance d’enseignement-apprentissage. Le second fait entrer les étudiants dans une démarche réflexive. Il s’agit pour eux de porter un regard critique sur la préparation de séquence/séances d’enseignement-apprentissage pour en repérer les cohérences et incohérences à la lumière des concepts didactiques et des théories de l’apprentissage travaillés dans le cours. Cet axe est en lien direct avec l’évaluation du thème 4.3.

Mots-clés :

système didactique, planification de séquence et séance, objectifs généraux et spécifiques, compétences, critères d’évaluation, analyse des conditions, analyse a priori, carte conceptuelle, stratégie d’enseignement-apprentissage.

Bibliographie :

Pelpel, P. (2002). Se former pour enseigner. Paris : Ed. Dunod.

Barlow, M. (1990). Formuler et évaluer ses objectifs en formation. Lyon : Chronique sociale.

Liens faits avec les instruments de formation suivants :

  • Vademecum de la HEPVS
  • Glossaire de la HEPVS

Descriptif du cours :

Appréhender efficacement les littératies numérique et médiatique (MITIC), encourager l’ouverture d’esprit face aux nouveautés, en particulier face à l’évolution rapide de la société, aux progrès technologiques, aux moyens de communication et à la diffusion de l’information, développer un comportement réflexif, critique et éthique applicable au quotidien en ce qui concerne l’appréhension des différents aspects des technologies numériques, analyser les nombreuses bases de ces technologies et leur production à l’aide de modèles et de moyens de communication ainsi que des connaissances spécifiques propres aux étudiants en formation, structurer l’enseignement de ces technologies de manière adaptée au destinataire, appliquer plusieurs formes d’expression afin d’articuler des idées et de concrétiser des projets en milieu scolaire.

Mots-clés :

compétences en littératies numérique et médiatique, médias traditionnels, technologies numériques.

Bibliographie :

Barrière, I., Gella, F., Emile, H. (2011). Les TIC, des outils pour la classe. Coll. « Les outils malins du FLE ». Grenoble : PUG.

Charlier, B., Henri, F. (sous la direction de) (2010). Apprendre avec les technologies. Coll. « Apprendre ». Paris : Presses Universitaires de France – PUF.

Colliaux, A., Bihouée, P. (2011). Enseigner différemment avec les TICE. Coll. « Master Class, la boîte à outils des enseignants ». Paris : Eyrolles.

Devauchelle, B. (2012). Comment le numérique transforme les lieux de savoirs : le numérique au service du bien commun et de l’accès au savoir pour tous. Coll. « Société de la connaissance ». Limoges : FYP éditions.

Petit Girard, J.-Y., Brodin, E., Abry, D. (2011). Le Tableau Blanc interactif. Coll. « Techniques et Pratiques de classe ». Paris : CLE International, Nathan.

Descriptif du cours :

 

Mots-clés :

 

Bibliographie :

 

Descriptif du cours :

Le thème 4.6 s’inscrit dans le champ de la didactique et permet une appropriation des concepts didactiques génériques nécessaires à la mise en place d’une évaluation formative et d’un dispositif de différenciation pédagogique et/ou didactique.

Deux axes structurent le thème 4.6. Le premier ressortit de l’ingénierie didactique et vise l’élaboration de tâches d’évaluation formative et d’outils d’observation des apprentissages (observations ciblées, grilles critériées, questionnaires, entretiens d’explicitation etc.) dans le but de mettre en place des dispositifs de différenciation didactiques et/ou pédagogique. Cet axe est en lien direct avec le stage 2, dans lequel les étudiants sont amenés à créer un outil d’observation pour quelques élèves afin de proposer des accompagnements ciblés. Le second axe fait entrer les étudiants dans une démarche réflexive. Il s’agit pour eux de porter un regard critique sur des outils d’évaluation formative et des dispositifs de différenciation, afin d’en analyser les cohérences et incohérences à la lumière des concepts didactiques travaillés dans le cours. Cet axe est en lien direct avec l’évaluation du thème 4.6.

Mots-clés :

Evaluation formative et formatrice, critères, indicateurs, grilles critériées, différenciation successive, différenciation simultanée, régulations proactive, interactive, rétroactive, remédiation.

Bibliographie :

Allal, L. (1999). Vers une pratique de l’évaluation formative. Bruxelles : De Boeck.

Burger, O. (2010). Aider tous les élèves : guide pratique de différenciation. Lyon : Chronique sociale.

Gillig, J.-M. (2001). Les pédagogies différenciées. Bruxelles : De Boeck.

Meirieu, P. (1995). Différencier dans la classe : un premier pas décisif. In : L’école : mode d’emploi (p. 134-143). Paris : ESF.