Les étudiants de toutes les HEP-VS de Suisse à Brig

En route pour l’accréditation institutionnelle

etudiants hep brig 1 avril 2016Brigue. (pac) – avril 2016. Le monde des hautes écoles bouge, en particulier en lien avec l’accréditation institutionnelle fédérale à laquelle toutes les hautes écoles vont devoir se soumettre dans les prochaines années. Les HEP sont de jeunes institutions issues des cantons. Comme le corps estudiantin est représenté dans les commissions d’accréditation, elles doivent s’organiser au niveau national pour entre autres préparer les étudiants-experts qui vont participer aux commissions examinant les différentes écoles. Pour la première fois dans l’histoire de la formation des enseignants en Suisse, des délégations de toutes les HEP de Suisse se sont retrouvées à Brigue, suivant en cela l’invitation de la HEP-VS. Du Tessin au Jura, en passant par Zurich et St-Gall, les comités d’étudiantes et étudiants ont siégé en Valais sous le pilotage d’Aurore Mange, présidente de l’association des étudiants valaisans avec le thème central de l’accréditation institutionnelle. Dans son mot de bienvenue, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS et vice-président de la conférence suisse des hautes écoles pédagogiques, souligna le rôle de pont entre les langues joué par un canton bilingue tel que le Valais et l’importance d’un dialogue constant entre les étudiants et les responsables des écoles. Le Département de la formation et de l’éducation apporta ses salutations par le biais de Jean-Marie Cleusix, chef de service, tandis qu’Alain Metry, professeur à la HEP-VS, présenta les systèmes de formation dans les pays voisins. Patrice Clivaz détailla les enjeux posés par la nouvelle Loi sur l’encouragement et la coordination des hautes écoles. (LEHE).  Ce thème fut également détaillé par les représentants de l’association de l’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) également participants à la réunion. La courte durée de vie de l’état d’étudiant pose naturellement un problème, car les structures doivent constamment être renouvelées. Le travail de sensibilisation des étudiants doit donc être constamment recommencé. La deuxième édition de cette rencontre nationale a été agendée à St-Gall.  Dans l’intervalle, en italien, allemand ou en français, les futurs enseignants de toute la Suisse ont également pu profiter d’une joyeuse soirée d’échanges. 

Photo : Tous les participants à la rencontren nationale