Comité suisse des étudiants HEP

Berne (pac) – octobre 2018 : Il y a 2 ans, la HEP-VS accueillait à Brigue la première réunion des présidents des associations d’étudiants des HEP Suisse. Le travail lancé en terre valaisanne a porté ses fruits. L’association nationale  AOEHEPS est fondée et un Zurichois la préside. Le Valais est à l’honneur, puisque la présidente de l’Association des étudiants de la HEP-VS, Estelle Rogivue siège dans ce comité national présidé par l’étudiant dans la filière pour le Secondaire 1 Jimmy Angelos Goutziomitros.

comite etudiantsA l’instar des directions des différentes HEP de Suisse qui sont le partenaire de discussion des différents comités, le comité de la Chambre des HEP de swissuniversities, présidé par le Lucernois Hansruedi Schärer, est le partenaire du comité national des étudiants. Une première séance officielle de rencontre entre ces deux instances a donc eu lieu à Berne.

Former les étudiants membres des commissions d’accréditation
Un des enjeux forts de cette première séance au niveau national a été le problème de la désignation et de la formation des étudiants experts participant aux commissions d’accréditation. Les étudiants restent très peu de temps dans leur fonction et il serait peu compréhensible que l’agence d’accréditation recrute un étudiant en économie, ne connaissant rien au monde de la formation, pour procéder à l’acte si essentiel de l’accréditation. 

La diversité du paysage linguistique suisse
Le thème des exigences en langue pour la formation des enseignants primaires a également été abordé. Patrice Clivaz, vice-président de la Chambre des HEP suisse, put ainsi expliquer que selon les choix fondamentaux de formation effectués par les cantons, tels celui du Valais pour une très large formation de généraliste avec deux langues étrangères dans le panel, la situation des exigences en langue étrangère pouvait varier. Dans une Suisse fédéraliste, il y a une grande place pour des cantons à trois langues comme les Grisons, des bilingues comme le Valais et Fribourg et des unilingues comme St-Gall, ce qui conduit à une gestion non totalement centralisatrice des exigences.

Photo : de g. à d. Sabina Larcher, directrice de la HEP FHNW, membre du comité de  la Chambre des HEP, Heinz Rhyn, directeur de la HEP-ZH, membre du comité de la Chambre des HEP, , Gabriel Mateos Sànchez, responsable communication de l’AOEHEPS, étudiant à la HEP- ZH, Estelle Rovigue, responsable secrétariat et finances de l’AOEHEPS, étudiante à la PH-VS, Jimmy Angelos Goutziomitros, président de l’AOEHEPS, étudiant à la HEP-ZH, Hans Ruedi Schaerer, président de la Chambre des HEP, directeur de la HEP LU, Patrice Clivaz, vice-président de la Chambre des HEP, directeur de la HEP-VS, Guillaume Vanhulst, membre du comité de la Chambre des HEP, directeur de la HEP-VD, Andrea Hungerbühler, responable de la Chambre des HEP.