Formations

Le stage est une partie essentielle de la formation. Les maîtres formateurs accueillent dans leur classe les étudiants de la HEP et les accompagnent dans leur formation.

Descriptif de la formation pour devenir Maître formateur.

Les cours de la Formation du Secondaire I-II s'articulent autour du schéma ci-dessous
"Professionnalité et construction des compétences professionnelles" :


schema descriptifs2

 

Le profil du métier d’enseignant au secondaire I

La formation à l’enseignement au secondaire I permet d’exercer dans les degrés 9 à 11 (Harmos). Elle permet à l’enseignant en formation de développer les gestes professionnels permettant aux élèves de construire des connaissances, des compétences, des valeurs. L’enseignant du secondaire I est spécialiste d’au moins une discipline, telle que définie dans le plan d’étude romand (PER).

La mission de la HEP-VS est de proposer une formation qui réponde aux objectifs et buts définis par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP). Ceux-ci sont précisés dans le « Règlement concernant la reconnaissance des diplômes des hautes écoles pour les enseignantes et les enseignants du degré secondaire I » du 26 août 1999. L’article 3 stipule que :
« La formation confère notamment aux diplômées et diplômés la capacité

  1. de planifier leur enseignement dans le cadre des plans d'études en vigueur et de l'organiser dans une perspective interdisciplinaire,
  2. de soutenir les élèves dans le choix de leur orientation professionnelle et scolaire et de les préparer au passage en formation professionnelle ou dans une école postobligatoire,
  3. d'évaluer les capacités et prestations scolaires des élèves,
  4. de collaborer avec les autres enseignantes et enseignants, avec la direction de l'école, les parents et les autorités,
  5. de collaborer à l'élaboration et à la réalisation de projets pédagogiques, et
  6. d'évaluer leur propre travail et de planifier leur propre formation continue et leur propre formation complémentaire »

Les compétences à l’enseignement

Afin de garantir une formation qui permette à l’enseignant.e en formation d’acquérir les qualités professionnelles attendues, la HEP-VS s’appuie sur un référentiel de compétences. Ces compétences sont développées et intégrées tout au long du cursus, favorisant ainsi l’appropriation de postures professionnelles en adéquation avec les finalités de l’école. Elles sont au nombre de 13 :

  1. Penser et organiser son enseignement dans le respect des cadres légal et institutionnel
  2. Intégrer éthique et responsabilité dans l’exercice de ses fonctions
  3. Organiser et planifier des situations d’enseignement/ apprentissage
  4. Conduire des situations d’enseignement / apprentissage en fonction des caractéristiques de la classe et des élèves
  5. Accompagner les élèves dans leurs processus d’apprentissage
  6. Articuler les différents types d’évaluation
  7. Mettre en place un cadre de travail qui favorise l’apprentissage, la socialisation des élèves et structure les activités et les interactions
  8. Utiliser la réflexion sur sa pratique comme moyen d’autoévaluation et de construction d’une identité professionnelle
  9. Utiliser la réflexion sur sa pratique pour la contextualiser et l’interpréter en fonction de différents points de vue : scientifique, social et culturel
  10. Utiliser la recherche pour faire évoluer sa pratique
  11. Prendre en compte les phénomènes de société dans son activité professionnelle
  12. Travailler en équipes éducatives
  13. Construire un partenariat efficace avec les différents acteurs impliqués

Disciplines enseignables

Les disciplines suivantes sont offertes comme spécialisation didactique :

 Français   Sciences de la nature (biologie, chimie, physique)
 Allemand   Education physique
 Anglais

 Ethique et culture religieuse1

 Mathématiques  Arts visuels
 Histoire  Musique
 Géographie  

Cette liste est basée sur les grilles horaires officielles des écoles du secondaire du 1er degré du canton du Valais.

Liens internet


1 Les spécificités cantonales de cette discipline sont présentées sur le site du PER

Diplôme d’enseignement pour le degré secondaire I (Master of Arts or of Science in Secondary Education)

La formation débouche sur l’obtention de deux titres délivrés simultanément :

  • Un diplôme d’enseignement, titre protégé, habilitant à enseigner dans les écoles du secondaire I (de la 9ème à la 11ème année Harmos). Le diplôme spécifie la discipline unique ou les deux disciplines de spécialisation1 (discipline.s enseignable.s faisant l’objet de la formation didactique).
  • Un « Master of Arts or of Science in Secondary Education », titre permettant, dans le cadre des accords de Bologne, une reconnaissance des crédits ECTS sur le plan européen.

Il est à noter que les débouchés professionnels sont plus marqués dans certaines disciplines et les besoins pour chacune d’elles peuvent évoluer dans le temps. La grille horaire, disponible sur le site de l’Etat du Valais, permet de se rendre compte de la dotation horaire pour chaque discipline du secondaire I.

Offres d'emploi :

Les offres d’emploi dans les différents établissements du canton sont disponibles sur le site de l’état du Valais : https://www.vs.ch/web/srh/stellenborse

Reconnaissance

Ce titre étant reconnu par la CDIP2, il est valable dans toute la Suisse. Il permet donc d’exercer la profession d’enseignant au secondaire I sur l’ensemble du territoire helvétique.

Cette reconnaissance repose sur :


1 Les services employeurs sont libres d’assouplir le principe d’enseigner dans la-les discipline-s de spécialisation

2 Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique www.edk.ch

La formation est de niveau tertiaire. Réparti sur six semestres à temps partiel, le cursus assure l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques de base indispensables pour l’exercice de la profession d’enseignant.e dans les écoles du secondaire I (Cycle d’orientation).

Organisation des études et crédits ECTS

Démarrage de la formation

La formation débute par un module anticipé d’introduction aux études et à la profession. Il se déroule avant la rentrée des classes, ceci afin d’épauler les nouveaux enseignants dans la prise en charge de leur.s classe.s. La participation à ce module de 4 jours est obligatoire. Il est donc indispensable de réserver la première semaine du mois d’août. D’autres moments consacrés au démarrage de la formation sont à prévoir durant la 2ème quinzaine du mois d’août. Les dates et horaires précis des demi-journées à réserver sont disponibles sur notre site internet fin juin au plus tard sous « Organisation de la rentrée académique pour les nouveaux étudiants ».

Volume de la formation et contraintes organisationnelles

Le volume de formation est de 110 crédits ECTS, ce qui équivaut, par semestre, à un taux de 30% de travail effectif consacré à la HEP. Ceci permet d’envisager une activité professionnelle dans un établissement scolaire, pour un taux maximal de 70% (idéalement 60% pour garantir une certaine souplesse au niveau de l’organisation des horaires). Un accent particulier est accordé à l’intégration de connaissances scientifiques récentes et pertinentes, dans la perspective d’un tissage avec la pratique. La formation de terrain, qui inclut la pratique réflexive, répond à cette exigence de transposition des connaissances à la pratique professionnelle en construction. L’encadrement des études est assuré par des professionnels expérimentés (professeurs, mentors et maîtres formateurs).

Le programme de formation s’articule donc autour des axes suivants :

  • Didactiques spécifiques (disciplinaires) et génériques
  • Sciences de l’éducation (Sciences contributives issues des sciences humaines : sociologie, psychologie, psychosociologie, processus de recherche scientifique, …)
  • Formation de terrain : accomplissement de plusieurs stages répartis tout au long de la formation
  • Pratique réflexive : analyse des pratiques et développement professionnel accompagné

Le volume de la formation est précisé semestriellement dans le tableau ci-dessous. En cas d’activité professionnelle parallèle (dans ou hors enseignement), il appartient au candidat et à son employeur de négocier le taux d’activité, de sorte à pouvoir assumer la charge de travail liée à la formation.

Semestre 1 Semestre 2 Semestre 3 Semestre 4 Semestre 5 Semestre 6 Total
Introduction aux études et à la profession / gestion de classe 2 ECTS 1 ECTS - - - - 3 ECTS
Formation spécifique - - - - 3 ECTS 3 ECTS 6 ECTS
Sciences de l’éducation 4 ECTS - 3 ECTS 6 ECTS - 13 ECTS
Didactiques & option* 6 ECTS 12 ECTS 8 ECTS 6 ECTS 3 ECTS 4 ECTS 39 ECTS
Formation de terrain 3 ECTS 3 ECTS 3 ECTS 8 ECTS 8 ECTS 8 ECTS 33 ECTS
Mémoire professionnel - - 3 ECTS 4 ECTS 5 ECTS 4 ECTS 16 ECTS
Total 15 ECTS 16 ECTS 17 ECTS 24 ECTS 19 ECTS 19 ECTS 110 ECTS

* Le nombre de cours à option à choisir varie selon que la formation est mono ou bi-disciplinaire

A titre indicatif :

  • Selon les directives du Conseil des hautes écoles pour la mise en œuvre de la déclaration de Bologne dans les hautes écoles spécialisées et pédagogiques (Directives de Bologne HES et HEP), 1 crédit ECTS correspond à une prestation d’études qui peut être effectuée entre 25 à 30 heures de travail.
  • La HEP-VS applique la règle suivante : 1 ECTS = 25 heures de charge de travail

L’étudiant.e. doit  réserver les plages horaires suivantes durant tout son cursus de formation à la HEP-VS :

  lundi mardi mercredi jeudi vendredi samedi
MATIN 08:00 - 12:30              

APRES-MIDI

13:35 - 15:45

           

APRES-MIDI

16:00 - 18:10

           

SOIREE

18:30 - 20:40

           
Plages horaires pendant lesquelles la HEP-VS organise les modules - en institution - du plan d’études.
Plages horaires réservées à la formation optionnelle. Etant donné l’hybridation, les séances en présentiel ne sont dispensés que 4 fois dans le semestre. Cependant, certains modules du samedi sont dispensés toute la journée (8h-16h), ceci afin de réduire davantage la fréquence des séances en présentiel.

* les horaires peuvent potentiellement être soumis à des modifications

En plus des plages de cours, l’étudiant.e doit prévoir un temps supplémentaire par semaine pour réaliser ses stages. Durant les premiers semestres, ceux-ci s’organisent conjointement le.s maître.s formateur.s (MF) et le volume de stage prévu est de 48h semestrielles (réparties sur une discipline d’enseignement en cas de formation mono-disciplinaire, ou deux disciplines d’enseignement en cas de formation bi-disciplinaire).

Un engagement ou un remplacement de longue durée (minimum 12 semaines consécutives dans le même établissement) dans l’une, respectivement les deux disciplines d’enseignement, est pris en compte dans le cadre de la formation de terrain. Le volume du stage est alors réduit de moitié.

NB : Des modifications peuvent être apportées au niveau des plages horaires destinées à la formation optionnelle, ceci dans le but d’optimiser l’organisation des déplacements de l’étudiant.e et des moments réservés à la formation.

La place de l’informatique et des MITIC dans la formation

La place des nouvelles technologies dans notre société est de plus en plus grandissante et constitue un élément important dans le quotidien professionnel d’un.e enseignant.e. L’informatique est en effet considérée comme un outil professionnel à part entière. C’est pourquoi, soucieuse d’intégrer l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans la formation, la HEP-VS promeut une formation intégrant à la fois une pédagogie classique et une pédagogie numérique qui repose sur un mode hybride, associant les vertus du travail en présentiel et en distanciel1.

L’enseignement numérique étant un élément clé du cursus de formation, l’utilisation d’un ordinateur portable personnel, ainsi qu’une maîtrise des technologies TIC, sont attendues à l’entrée en formation. De plus amples informations sont disponibles sur la page internet ICT Informatique à la HEP-VS.

L’organisation de la participation à distance est conçue pour être réalisée dans le cadre des demi-journées réservées à la formation à la HEP-VS. De ce fait, même si la présence sur le site de formation n’est pas systématiquement requise, l’étudiant.e doit être disponible pour ses études durant ces plages horaires.

Lieu de la formation

St-Maurice (partie francophone du canton du Valais)

Pour les étudiants de langue allemande il est précisé que la formation se déroule en français. Un bon niveau de compréhension et d'expression dans cette langue est donc nécessaire. Toutefois les travaux peuvent être rédigés en allemand. Nous essayons dans la mesure des places disponibles de placer les stages pour les germanophones dans des classes de langue allemande.

Coûts

Citoyens suisses :
  • 100 francs suisses au début de la formation pour les frais de dossier et d’admission (une fois) 
  • 500 francs suisses par semestre (écolage personnel)
  • 100 francs suisses par semestre (frais administratifs – contribution aux frais d’études)
Citoyens étrangers :
  • 100 francs suisses au début de la formation pour les frais de dossier et d’admission (une fois)
  • 500 francs suisses par semestre (écolage personnel)
  • En sus de la taxe annuelle d'écolage de 1'000 francs et des autres frais administratifs, les étudiants étrangers n'émargeant pas à un canton suisse pour la prise en charge des écolages, selon la détermination du canton de domicile fixée aux articles 3 et 5 des accords AHES, s'acquittent également personnellement d'une contribution annuelle couvrant en partie les frais d'études effectifs.
  • 100 francs suisses par semestre (frais administratifs – contribution aux frais d’études)

Les étudiants.e.s qui, au début de la formation, sont officiellement domicilié.e.s dans une commune suisse (selon l’attestation de domicile), s’acquittent des mêmes coûts de formation que les citoyens suisses.


1 L’organisation du travail en distanciel est propre à chaque module du plan d’études.