HEP VS

La HEP-VS forme d’autres professionnels

St-Maurice (pac) février 2017 : La HEP-VS forme principalement des enseignants. Elle est également très active dans l’accueil de jeunes professionnels qui se destinent à toutes sortes de professions, comme les stagiaires MPC. Une bonne  partie de ces derniers se sont retrouvés récemment à la HEP-VS.

2017 02 15 mpc treffIMG 200Coordonnée par Vincent Strahm, responsable informatique sur le site de St-Maurice, cette rencontre a permis à ces anciens collaborateurs de la HEP-VS, les uns issus d’une formation d’apprentissage, les autres des stages MPC, de retrouver l’institution dans laquelle ils ont passé de 4 ans à 1 année et avec laquelle ils ont gardé d’excellentes relations. Pour le directeur Patrice Clivaz, une occasion de constater que ce précieux personnel continue brillamment à se former, avec par exemple les uns à l’université, les autres à la HES SO. En moyenne, ce sont trois apprentis et 3 MPC que la HEP-VS forme chaque année sur ses deux sites.

Photo : de g. à d. Maxime Rappaz, Amandine Felley, Lena Curchod, Charlotte Caroli, Kilian Bonny, Vincent Strahm, Patrice Clivaz, Constance Rappaz, Florian Roserens.

Créer un esprit de corps

Loèche-les-bains (pac) janvier 2017 : Le mois de janvier à la HEP-VS se décline toujours pour les étudiants du premier semestre bachelor primaire en termes de semaine à Leukerbad. Les objectifs sont multiples. A côté de l’approche des sports de neige, il y a également celui de « souder » les classes dans un environnement inhabituel.

Camp ski 2017La Direction de la HEP-VS visite chaque année les activités du camp organisé par les 2 professeurs Joerg Ruffiner et Nathalie Nanchen, avec l’appui de l’animateur Lionel Saillens et de moniteurs Jeunesse et Sports. Pour Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS,  c’est chaque fois un plaisir particulier de constater tous les bienfaits « parallèles » d’une telle semaine. Les nouvelles classes apprennent le fameux « vivre ensemble » qui, dans un monde de confort très individuel, est tellement bénéfique. Partager sa chambre, éprouver ce que c’est que d’avoir le visage piqué par le froid et vivre avec un natel déchargé, cela fait partie d’un bon bagage de vie si important dans la formation d’un enseignant.

Photo : Les paticipants dans le réfectoire du « Bergfreunde » en compagnie de Nathalie Nanchen et de Lionel Saillen

Braver la tempête pour resserrer les HEP des Alpes

Andermatt (pac) janvier 2017 : La HEP-VS collabore depuis plusieurs années de manière privilégiée avec ses partenaires des Grisons et du Tessin. Afin de traiter des options stratégiques, chaque année les trois directions se retrouvent à Andermatt.

2017 01 14 anderma 1818Andermatt au sommet d’Uri n’appartient pas à l’entente entre le Valais, les Grisons et le Tessin. Sa position géographique centrale entre l’Oberalp, la Furka et le Gotthard lui permet toutefois d’abriter chaque année la rencontre « au sommet » des directions des HEP partenaires. Bravant une tempête déferlante, les trois directions et les responsables de recherche ont profité de la caserne pour débattre de nouveaux projets. La discussion a porté cette année fortement sur les réglages de responsabilité de leader et de partenaire terrain dans le cadre des projets communs, dont les plus connus sont Inclusio et Alpconnectar.

Photo : de g.à d. Edmund Steiner, Peter Summermatter, Patrice Clivaz, Fabio Di Giacomo