Actualités 2014

Délégation polonaise à la HEP-VS pour comparer nos systèmes de premiers secours

img_2745pologne.jpg

Dans le cadre du projet « Swiss contribution » entre les pays de l'Est et la Suisse, le Service de la Formation Tertiaire a associé la HEP-VS à l'échange de best practice et à une recherche sur les comportements et capacités des jeunes en matière de premiers secours. La HEP-VS permet à ses étudiants d'acquérir un savoir poussé, par exemple en matière de défibrillation, dans le cadre d'un cours à option. Dans la région de Cracovie en Pologne, ce « savoir qui sauve » est généralisé de manière beaucoup plus systématique et volontariste puisque tous les jeunes de 16 à 17 ans sont formés à ces pratiques. La comparaison des systèmes a permis de constater que le savoir acquis lors du permis de conduire helvétique disparaît assez vite, tant et si bien que la question d'une intensification de notre action à la HEP-VS se pose. Dans le cadre de cet échange, une délégation valaisanne formée de David Jegge du SFT, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS et Alexandre Briguet, de l'Organisation cantonale des secours s'est rendue dans la province de Myslenice, près de Cracovie. Au début avril, c'est une délégation polonaise d'une vingtaine de personnes qui a été reçue en Valais. En parallèle aux échanges dans le cadre de la HEP-VS avec l'accueil en polonais de notre professeur Catherine Tobola-Couchepin, les Polonais ont visité par exemple les écoles de Monthey confrontées par exemple aux problèmes des alarmes de type chimique ou les remontées mécaniques de Crans-Montana avec les interventions de secours sur les pistes.

Photo de gauche à droite : Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, Tomasz Sus, vice „Starosk" (président) de la Province de Myslenice, représentante des « first responders » de Myslenice, Catherine Tobola, professeur à la HEP-VS et représentante des « first responders » de Myslenice.

Séquences video pour le soutien de phases d'enseignement Séminaire de la HEP-VS avec participation internationale

img_2684video.jpg

Le travail sur le développement de compétences professionnelles didactiques est stimulé par le développement de nouveaux supports techniques. Comment les étudiants peuvent-il progresser dans l'analyse de situations précises avec l'aide des nouveaux médias audio-visuels ? Pour analyser ce questionnement, la HEP-VS a réuni le 28 février et le 1er mars 2014 à Brig un cercle de chercheurs et de professeurs issus de 6 hautes écoles afin d'échanger sur ces cas. A côté de professeurs de la HEP-VS se sont retrouvés des membres de l'IFEL de la haute école à distance de Brig, de la HEP de Lucerne, de celle de Linz en Autriche et du service média du canton de Zurich. Parmi les éléments analysés figure par exemple celui d'un appareil qui permet d'analyser le cheminement du regard du professeur, ce dernier ne pouvant ni ne devant être concentré soit dans le vide, soit toujours sur la même personne. Les institutions et personnes concernées vont poursuivre les réflexions initiées par ce séminaire. Pour tous renseignements les coordinateurs de la manifestation ou sont à disposition.

Photo : Une partie des participants au syposium

Construire la formation sur le socle de l'expérience des anciens 

Orsières : Il y a en pédagogie des constantes qui demeurent telles la transmission d'une rigueur dans l'effort et la capacité à s'adapter aux nouvelles donnes sociologiques et techniques. La rencontre entre de jeunes étudiants de la HEP-VS et leurs aînés lors du récent vernissage à Orsières de l'ouvrage sur les biographies professionnelles d'enseignants retraités a démontré combien il était important de mettre en relation l'expérience et l'innovation. Dans le cadre d'un projet de recherche transfrontalier, la HEP-VS met ainsi à disposition du grand public un ouvrage qui brosse le portrait d'une centaine de parcours de vie dans l'arc alpin.

img_2834_1.jpg

Sur plus de 700 pages se succèdent les savoureuse biographies de retraités qui ont travaillé dans l'espace qui s'étend de Bozen/Bolzano en Italie jusqu'au Lac Léman. Le point commun est surtout l'action dans de petites écoles à plusieurs degrés sises dans de modestes communautés villageoises. Les témoignages ont été recueillis selon un canevas bien établi par des étudiants en formation dans le Tirol du Sud germanophone, les Grisons et le Valais, ceci dans le cadre d'un projet de recherche Interreg européen. Dans son introduction, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, expliqua l'axe stratégique des collaborations entre les HEP des Grisons, du Tessin et du Valais. D'une part nous couvrons ainsi les quatre langues nationales et d'autre part nous mettons ensemble des instituts confrontés à des problématiques similaires avec le défi de garantir un enseignement de qualité jusqu'au fond des vallées, face aux intérêts centralisateurs des grands instituts urbains. Zéfirin, instituteur valaisan, paysan, guide et vigneron Il n'y a pas si longtemps, l'instituteur valaisan travaillait 6 mois et devait se débrouiller pour assurer un revenu pour le reste de l'année. Alain Metry et Edmund Steiner, les deux professeurs HEP-VS qui ont accompagné le projet, détaillent ces éléments historiques. Dans son intervention, Nicole Barras, étudiante HEP-VS, rappela combien il était important pour la jeune génération de disposer de documents officiels retraçant ce que fut le métier d'enseignant afin que les nouveaux professionnels puissent mieux en comprendre son évolution. Stefan Bumann, chef du service du tertiaire, souligna l'importance de la mise en synergie des HEP alpines. Pour ce vernissage, la HEP-VS avait choisi symboliquement Orsières et son écrin montagneux. Didier Jacquemettaz, conseiller communal, mit le doigt sur cette volonté des régions de montagne d'offrir les meilleures conditions pour l'éclosion du savoir. Le bâtiment scolaire de Podmainge en étant une belle illustration, à la fois témoin de l'histoire et parfaitement équipé des dernières technologies. Disponible en langue allemande, l'ouvrage est en librairie mais les parties francophones sont disponibles sur le site internet de la HEP-VS.

Photo : La délégation des étudiants et des enseignants retraités avec les auteurs Alain Metry et Edmund Steiner, le chef de service Stefan Bumann, Peter Summermatter, adjoint de direction et Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS.

Télécharger la Publication en français au format pdf

Les étudiants de la HEP-VS „accompagnateurs“ lors de la Fête cantonale de chant

img800001.jpgDans le cadre de la fête cantonale de chant 2014 à Brig le 2 mai fut consacré aux chœurs d'enfants. Plus de 3300 écoliers du primaire et du secondaire I se sont retrouvé, dont plus de 2300 du Valais romand. Par groupe de 100 à 300 enfants ils ont participé à 4 concerts de 30 minutes. Afin de gérer cette jeunesse et d'affiner les expériences pratiques, la HEP-VS a délégué tout une série d'étudiants qui se sont mis à disposition des organisateurs. Leur travail fut de veiller au bon respect du programme. Encadré par les animateurs en musique de la HEP-VS, les étudiants ont pu ainsi jouer un rôle précieux de lien entre la population locale, les enfants et les organisateurs, tout en perfectionnant leurs compétences linguistiques et pédagogiques dans le cadre d'un événement de grande envergure.

Photo : Les choeurs d'enfants à la Simplonhalle de Brig

HEP-VS Les langues comme instruments d'inclusion

synfolangue.jpg

Le 4ème Sinfolangue organisé par la HES SO et sa section tourisme a de nouveau profité de la collaboration active de la HEP-VS présente entre autres avec tous les étudiants de 2ème année et plusieurs intervenants. L'équipe emmenée avec beaucoup d'engagement par Leonard Adkins a pu accueillir à Sierre samedi 3 mai quelque 200 personnes. Dans les propos d'introduction, Luciana Vacaro, directrice de la HES SO rappela le rôle à jouer par les langues latines tandis que Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, stigmatisa l'attitude peu confédérale de certains Alémaniques tentés par un certain désintérêt pour les langues nationales. Le thème général donné par la conférence inaugurale d'Alexandre Duchêne de l'Institut pour le plurilinguisme de l'université et de la HEP de Fribourg permit de rappeler combien la pratique des langues, et les choix politiques et didactiques qui sont faits, peuvent soit inclure, soit également exclure. Les professeurs de la HEP-VS Olivier Bucher avec les « Jeux pédagogiques dans l'enseignement », Carine Tripet Lièvre avec un atelier vocal qui permet de comparer le très riche patrimoine sonore de langues africaines telles que le xhosa et a contrario celui beaucoup plus maigre du français et l'étudiante Nadine Zeiter avec son travail de bachelor sur l'amélioration simultanée des compétences linguistiques en allemand et en portugais dans les classes de Randa connurent un très grand succès.

Photo : de g. à d. Patrice Clivaz, directeur HEP-VS, Leonard Adkins, président de l'organisation, Luciana Vacaro, directrice de la HES-SO, Mila Trombitas, directrice de la Filière Tourisme et Alexandre Duchêne, professeur à l'Institut pour le plurilinguisme de l'université et la HEP de Fribourg.

L'équipe de Florian Roserens survole les débats

florian-roserens.jpgOrganisé par la HEP-VS en collaboration avec l'association des maîtres d'éducation physique, le tournoi de volley ball des enseignants a connu un beau succès avec une nette augmentation des équipes participantes. Nathalie Nanchen et Lionel Saillen ont mis sur pied à Martigny à fin mai une soirée toute de convivialité et d'engagement sportif. Disposant dans ses rangs d'un joueur au profil particulier, stagiaire MPC durant une année et joueur de volley de haut niveau, une des équipes de la HEP a survolé les débats en s'imposant même devant la redoutable équipe des maîtres d'éducation physique. Philippe Gay, professeur à la HEP-VS et Patrice Clivaz, directeur, eurent également le plaisir de jouer dans des équipes de la HEP-VS.

Photo : L'équipe de Florian Roserens

La HEP-VS au service des écoles du canton

Différenciation au CO d'Hérens

codicovar.jpgParmi les missions de la HEP-VS figure celle d'effectuer des prestations de service pour les écoles. Gérard Aymon directeur du CO et Romaine Carrupt professeure à la HEP-VS sont tous deux des montagnards portés par la passion pédagogique. Afin de mieux cerner le thème de la différenciation bien présent dans le PER, la Direction du CO d'Euseigne a donc fait appel à la HEP-VS par le biais de Romaine Carrupt pour accompagner un projet dont l'axe principal est de renforcer la compétence des enseignants tout en utilisant au mieux leur expertise. Lors de la récente journée pédagogique de la CODICOVAR, ce projet a été présenté et il a démontré combien la HEP-VS pouvait apporter un appui concret et efficace au terrain valaisan. Parmi les messages essentiels apportés par la HEP-VS figure celui de la diversité des approches pédagogiques.

Photo : Romaine Carrupt, professeure HEP-VS, Geneviève Constantin, présidente de la CODICOVAR, Gérard Aymon, directeur du CO d'Euseigne, Jean-Claude Aymon, président de l'AVDEP     

Didactique de l'histoire de l'art

Le Valais accueille la Romandie

histo-art.jpgLa HEP-VS participe activement au concept intercantonal « DIDRO » pour didactique romande dans le cadre du secondaire II. Les cours sont ainsi conçus en grande partie comme tournants sur les différents sites. A côté du module « économie et droit », la HEP-VS accueille ainsi régulièrement les étudiants-enseignants qui se forment à l'histoire de l'art. Le Valaisan Raphaël Brunner et le Neuchâtelois Alexandre Correa se partagent cet enseignement. Ce sont donc trois étudiants de BEJUNE, un de la HEP-VD, deux de la HEP-VS, une du Cerf de l'Université de Fribourg, un de l'I.U.F.E. de l'Université de Genève qui se côtoient dans ces cours donnés en partie en Valais, ce qui aurait été inconcevable il y a peu de temps.

Photo : les participants à la didactique romande « histoire de l'art » à la HEP-VS à St-Maurice

La Direction de la HES SO siège à la HEP-VS

Les deux écoles en route vers l'accréditation institutionnelle

img800002.jpgDans le cadre des excellentes relations de collaboration qui unissent les hautes écoles du tertiaire en Valais, la Direction de la HES SO emmenée par François Seppey a siégé récemment à la HEP-VS à St-Maurice. Cette rencontre a permis entre autres au directeur Patrice Clivaz, en tant que président de la commission de Swissuniversities pour l'accréditation institutionnelle, d'échanger avec la HES SO sur ce sujet capital pour l'avenir des hautes écoles du tertiaire.

Photo : La direction de la HES SO emmenée par François Seppey en compagnie du directeur de la HEP-VS, Patrice Clivaz et du sous-directeur Fabio Di Giacomo

La HEP-VS chargée de l'enseignement à distance pour PIRACEF

img800004.jpgLe programme d'enseignement PIRACEF pour Programme Intercantonal Romand pour les Activités Créatrices et l'Economie Familiale a été lancé il y a plus de 6 ans sous la forme d'une efficace collaboration entre les HEP de Romandie. La HEP-VS y joue un rôle important sur le site de St-Maurice en accueillant divers cours dans les locaux superbement équipés du nouveau CO directement voisin de la HEP-VS. Un comité de pilotage dirigé par Denis Leuba de la HEP-VD veille avec grande compétence au développement de cette formation sur 3 ans débouchant sur un DAS de 40 ECTS. La HEP-VS est représentée dans ce comité par Laurent Emery. Récemment le comité a siégé en terre valaisanne et le Directeur Patrice Clivaz a pu saluer les membres de ce dernier en se réjouissant que la HEP-VS, qui a acquis une compétence assez pointue dans le domaine du e-learning, enseignement à distance, ait pu obtenir du CAHR (Conseil académique des Hautes écoles romandes chargées de la formation des enseignants) le mandat de gérer tout ce secteur pour la formation PIRACEF.

Photo : Le comité de PIRACEF en compagnie du directeur de la HEP-VS, Patrice Clivaz, de g.à d. Denis Leuba VD, Esther Schwaller FR, Laurent Emery VS, Philippe Bauer BEJUNE.

Informations