Loi sur la HEP-VS

Sion (pac) novembre 2017 : Moment historique vécu par la HEP-VS au Parlement avec l’acceptation à l’unanimité de la révision de la Loi sur la HEP-VS. La HEP-VS peut enfin commencer concrètement la préparation de son dossier pour l’Agence d’accréditation. Sans les modifications légales adoptées, elle n’aurait même pas passé le cap de l’entrée en matière. La HEP-VS remercie le Parlement et se réjouit de l’excellent travail accompli par la commission parlementaire sous la présidence de Martin Loetscher accompagné de la vice-présidente Patricia Constantin et du rapporteur Bruno Perroud.

parlementA l’entrée en matière, à part les quelques remarques comme celles dirigées vers la coordination entre les enseignements et le poids de la théorie, éléments non directement traités ni par le projet de loi, ni par l’accréditation, le soutien a été unanime. Plusieurs députés ont insisté sur l’exemplaire maîtrise des coûts de la HEP-VS. Entre les propositions qui voulaient moins d’influence du Conseil d’Etat dans la HEP-VS et celle qui voulaient plus d’influence du Département, le Conseil d’Etat, la commission et le plénum ont su trouver un juste compromis qui dote la HEP-VS d’un instrument adapté et modernisé.

Le fort engagement du Chef du Département
Dans le débat final, les intervenants ont souligné la qualité des travaux préparatoires accomplis tant par la HEP-VS que par le Service pour aboutir à des textes très équilibrés qui renforcent la HEP-VS et soulignent la puissante volonté du Valais de rester présent sur le terrain du tertiaire par la seule haute école totalement valaisanne. Le fort engagement du Chef du Département et la qualité du travail ont permis de terminer sur un remarquable vote unanime qui dégage le terrain pour la longue et complexe marche vers l’accréditation.

Photo : Le Parlement accepte à l’unanimité la révision de la loi sur la HEP-VS.