PIRACEF

Lausanne (pac) – avril 2018 : Pour sa 10ème rentrée, la formation romande PIRACEF s’est offerte un changement total des responsables, retraite des protagonistes oblige. Carine Tripet Lièvre succède ainsi à Laurent Emery pour représenter la HEP-VS.

piracefLa formation destinée aux Activités Créatrices et à l’Economie Familiale a mis sur le marché du travail durant cette dernière décennie quelque 250 professionnels issus des cantons de Berne francophone, Jura, Neuchâtel, Vaud et Valais. Ce programme de formation de 40 ECTS, dont les enseignements sont dispensés en cours d’emploi le mercredi sur 3 ans, conduit à une riche spécialisation. Les personnes détentrices d’une formation d’artisan y ajoutent 30 ECTS pour s’enrichir du savoir fondamental du métier d’enseignant pour l’enseignement de ces branches.

4 nouveaux membres du comité de pilotage
Durant des années, le Vaudois Denis Leuba, le Valaisan Laurent Emery et leur collègue de BEJUNE et de Fribourg ont marqué de leur griffe la mise en place de PIRACEF. Leur entrée en retraite a concordé avec celle du départ d’autres représentants cantonaux, tant et si bien que la représentante de la HEP-VS se retrouve dans un comité entièrement neuf présidé par la Vaudoise Rachel Attanasio, elle-même diplômée de la première volée de PIRACEF. Depuis 10 ans, c’est Patrice Clivaz qui, désigné par ses pairs du CAHR, ouvre la séance de présentation PIRACEF aux nouveaux étudiants. Le directeur de la HEP-VS a insisté sur le signal politique fort donné par le CAHR avec le succès de cette formation commune bien décentralisée sur l’espace romand, avec une partie des enseignements qui se tiennent à St-Maurice, pour des disciplines qui méritent une attention particulière. Quant à Mme Attanasio, elle a souligné le renforcement de l’identité des enseignants PIRACEF dans leur mission à assurer la formation de capacités transversales, notamment créativité et autonomie.

Photo : Les nouveaux étudiants valaisans PIRACEF en compagnie de Carine Tripet Lièvre et de Patrice Clivaz.