Formations secondaire (I-II)

Diplome additionnel 900 215

Suite à l'obtention d’un diplôme d'enseignement, il est possible d’entreprendre une formation complémentaire par le biais d'un diplôme additionnel.

Deux types de diplômes peuvent être envisagés, pour autant que les prérequis fixés par la CDIP soient satisfaits :

  • Diplôme additionnel - discipline additionnelle
  • Diplôme additionnel - degré additionnel

Diplôme additionnel – discipline additionnelle

Cette formation permet au détenteur d’un diplôme d’enseignement reconnu d’obtenir une habilitation afin d’enseigner une discipline supplémentaire dans le même degré d’enseignement que celui figurant sur le diplôme d’enseignement déjà délivré. Il s’agit donc d’un élargissement du diplôme de base. La variante bi-disciplinaire permet d’obtenir cette habilitation à pour deux disciplines supplémentaires.

Diplôme additionnel – degré additionnel

Cette formation permet au détenteur d’un diplôme d’enseignement reconnu d’obtenir une habilitation afin d’enseigner dans le degré d’enseignement complémentaire à celui figurant sur le diplôme d’enseignement déjà délivré. Il s’agit donc d’un élargissement du diplôme de base. La formation permet d’obtenir cette habilitation pour le degré secondaire I ou les écoles de maturité.

Disciplines enseignables

  • Secondaire I

Les disciplines suivantes sont reconnues par la CDIP :

 Français  Sciences de la nature (biologie, chimie, physique)
 Allemand  Sport
 Anglais  Ethique et culture religieuse1
 Mathématiques  Arts visuels
 Histoire  Musique
 Géographie  

1Les spécificités cantonales de cette discipline sont présentées sur le PER

  • Secondaire II

Les disciplines suivantes sont reconnues par la CDIP :

 Français  Philosophie
 Allemand  Psychologie / pédagogie
 Anglais  Géographie
 Italien  Mathématiques
 Espagnol  Biologie
 Latin  Chimie
 Grec ancien  Physique
 Histoire  Informatique
 Religions  Sport
 Musique  Economie / Droit
 Arts Visuels  

 

Le Valais et certains autres cantons romands forment pour l’enseignement de disciplines à reconnaissance cantonale uniquement. Il s’agit des disciplines suivantes :

  • Psychologie1
  • Sociologie1
  • Histoire de l'art2

1En l’état du Règlement concernant la reconnaissance des diplômes d’enseignement pour les écoles de maturité, du 4 juin 1998 (CDIP), le titre d’enseignement comportant la sociologie ou la psychologie (découplée de la pédagogie) ne peuvent pas bénéficier d’une reconnaissance intercantonale. Aussi ces titres d’enseignement bénéficieront d’une reconnaissance strictement cantonale.  Ils ne peuvent donc apparaître qu’en discipline B dans un cursus bi-disciplinaire.

2L’histoire de l’art ne bénéficie que d’une reconnaissance cantonale.

Perspectives professionnelles et offres d’emploi :

L’élargissement du champ d’activité, soit par l’ajout d’une discipline, soit par l’accessibilité au degré complémentaire, permet d’étendre les débouchés professionnels.

Les offres d’emploi dans les différents établissements du canton sont disponibles sur le site de l’état du Valais : https://www.vs.ch/web/srh/stellenborse

La possibilité de compléter la formation par un certificat pour la pédagogie professionnelle délivré par l’IFFP permet d’enseigner dans les écoles professionnelles.

Il est à noter que les débouchés professionnels sont plus ou moins marqués selon les disciplines et les besoins pour chacune d’elles peuvent évoluer dans le temps. La grille horaire, disponible sur le site de l’Etat du Valais, permet de se rendre compte de la dotation horaire pour chaque discipline du secondaire II.

Reconnaissance :

Ces titres – hormis ceux pour les disciplines à reconnaissance cantonale - sont valables dans toute la Suisse. Ils permettent donc d’élargir le champ d’activité, en tant qu’enseignant, sur l’ensemble du territoire helvétique.

Cette reconnaissance repose sur :

  • Le règlement de la CDIP concernant la reconnaissance des diplômes d’enseignement pour les écoles de maturité, du 04 juin 1998 ;

La formation est de niveau tertiaire. Réparti sur deux semestres à temps partiel, le cursus assure l’acquisition des connaissances théoriques et pratiques complémentaires consécutivement au diplôme déjà obtenu. Dans le cadre d’une discipline additionnelle, l’accent est mis sur l’acquisition des compétences didactiques en lien avec la/les nouvelle.s discipline.s. Dans le cadre de l’extension de l’enseignement à un degré complémentaire, l’accent est mis sur la transposition des compétences tout en tenant compte des spécificités dudit degré secondaire (secondaire I vers le secondaire II et inversement).

Organisation des études et crédits ECTS

Démarrage de la formation

La formation débute par la participation obligatoire à un module (une demi-journée) consacrée aux outils MITIC. D’autres moments consacrés au démarrage de la formation sont à prévoir durant la 2ème quinzaine du mois d’août. Les dates et horaires précis des demi-journées à réserver sont disponibles sur notre site internet fin juin au plus tard sous « Organisation de la rentrée académique pour les nouveaux étudiants ».

Volume de la formation et contraintes organisationnelles : Diplôme additionnel – discipline additionnelle

Le volume de formation est de :

  • 16 crédits ECTS pour la formation mono-disciplinaire
  • 26 crédits ECTS pour la formation bi-disciplinaire

Un accent particulier est accordé à l’intégration de connaissances scientifiques récentes et pertinentes, dans la perspective d’un tissage avec la pratique. La formation de terrain, qui inclut la pratique réflexive, répond à cette exigence de transposition des connaissances à la pratique professionnelle en construction. L’encadrement des études est assuré par des professionnels expérimentés (professeurs, mentors et maîtres formateurs).

Le programme de formation s’articule autour des axes suivants :

  • Didactiques spécifiques (disciplinaires)
  • Formation de terrain : accomplissement de plusieurs stages répartis tout au long de la formation

Le volume de la formation est précisé semestriellement dans le tableau ci-dessous. En cas d’activité professionnelle parallèle (dans ou hors enseignement), il appartient au candidat et à son employeur de négocier le taux d’activité, de sorte à pouvoir assumer la charge de travail liée à la formation.

diplome additionnel 1 700

A titre indicatif :

  • Selon les directives du Conseil des hautes écoles pour la mise en œuvre de la déclaration de Bologne dans les hautes écoles spécialisées et pédagogiques (Directives de Bologne HES et HEP), 1 crédit ECTS correspond à une prestation d’études qui peut être effectuée entre 25 à 30 heures de travail.
  • La HEP-VS applique la règle suivante : 1 ECTS = 25 heures de charge de travail

Contraintes organisationnelles

L’étudiant.e. doit réserver les plages horaires suivantes durant tout son cursus de formation à la HEP-VS :

diplome additionnel horaire 700

Volume de la formation et contraintes organisationnelles : Diplôme additionnel – degré additionnel

Un accent particulier est accordé à l’intégration de connaissances scientifiques récentes et pertinentes, dans la perspective d’un tissage avec la pratique. La formation de terrain, qui inclut la pratique réflexive, répond à cette exigence de transposition des connaissances à la pratique professionnelle en construction. L’encadrement des études est assuré par des professionnels expérimentés (professeurs, mentors et maîtres formateurs).

Variante secondaire I vers secondaire II :

Dans le cadre d’un diplôme additionnel en vue d’ajouter l’enseignement au degré du secondaire II, le volume de formation est de :

  • 16 crédits ECTS pour la formation mono-disciplinaire
  • 21 crédits ECTS pour la formation bi-disciplinaire

Le programme de formation s’articule donc autour des axes suivants :

  • Didactiques spécifiques (disciplinaires)
  • Formation de terrain : accomplissement de plusieurs stages répartis tout au long de la formation

Le volume de la formation est précisé semestriellement dans le tableau ci-dessous. En cas d’activité professionnelle parallèle, il appartient au candidat et à son employeur de négocier le taux d’activité, de sorte à pouvoir assumer la charge de travail liée à la formation.

diplome additionnel 2 700

*Le nombre de cours à option à choisir varie selon que la formatioon est mono ou bi-disciplinaire

Variante secondaire II vers secondaire I :

Dans le cadre d’un diplôme additionnel en vue d’ajouter l’enseignement au degré du secondaire I, le volume de formation est de :

  • 34 crédits ECTS pour la formation mono-disciplinaire
  • 39 crédits ECTS pour la formation bi-disciplinaire

Le programme de formation s’articule donc autour des axes suivants :

  • Didactiques spécifiques (disciplinaires)
  • Sciences de l’éducation : l’accent est mis sur les spécificités tels que les besoins spécifiques des élèves en situation de difficultés d’apprentissage, voire sur l’intégration des contextes multiculturels dans les pratiques enseignantes.
  • Formation de terrain : accomplissement de plusieurs stages répartis tout au long de la formation

Le volume de la formation est précisé semestriellement dans le tableau ci-dessous. En cas d’activité professionnelle parallèle, il appartient au candidat et à son employeur de négocier le taux d’activité, de sorte à pouvoir assumer la charge de travail liée à la formation.

diplome additionnel 3 700

Volume des stages dans le cadre des diplômes additionnels

En plus des plages de cours, l’étudiant.e doit prévoir un temps supplémentaire par semaine pour réaliser ses stages. Durant les premiers semestres, ceux-ci s’organisent conjointement le.s maître.s formateur.s (MF). Le volume de stage prévu se définit de la manière suivante :

  • En emploi : 15h semestrielles en formation monodisciplinaire ; 10h semestrielles par discipline en cas de formation bi-disciplinaire
  • Sans emploi : 25h semestrielles en formation monodisciplinaire ; 15h semestrielles par discipline en cas de formation bi-disciplinaire

Un engagement ou un remplacement de longue durée (minimum 12 semaines consécutives dans le même établissement) dans l’une, respectivement les deux disciplines d’enseignement, est pris en compte dans le cadre de la formation de terrain, raison pour laquelle le volume du stage est réduit.

La place de l’informatique et des MITIC dans la formation

La place des nouvelles technologies dans notre société est de plus en plus grandissante et constitue un élément important dans le quotidien professionnel d’un.e enseignant.e. L’informatique est en effet considérée comme un outil professionnel à part entière. C’est pourquoi, soucieuse d’intégrer l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans la formation, la HEP-VS promeut une formation intégrant à la fois une pédagogie classique et une pédagogie numérique qui repose sur un mode hybride, associant les vertus du travail en présentiel et en distanciel .

L’enseignement numérique étant un élément clé du cursus de formation, l’utilisation d’un ordinateur portable personnel, ainsi qu’une maîtrise des technologies TIC, sont attendues à l’entrée en formation. De plus amples informations sont disponibles sur la page internet ICT Informatique à la HEP-VS.

L’organisation de la participation à distance est conçue pour être réalisée dans le cadre des demi-journées réservées à la formation à la HEP-VS. De ce fait, même si la présence sur le site de formation n’est pas systématiquement requise, l’étudiant.e doit être disponible pour ses études durant ces plages horaires.

Lieu de formation

St-Maurice (partie francophone du canton du Valais)

Pour les étudiant.e.s de langue allemande il est précisé que la formation se déroule en français. Un bon niveau de compréhension et d'expression dans cette langue est donc nécessaire. Toutefois les travaux peuvent être rédigés en allemand. Nous essayons dans la mesure des places disponibles de placer les stages pour les germanophones dans des classes de langue allemande.

Coûts

Citoyens suisses :

  • 200 francs suisses au début de la formation pour les frais de dossier et d’admission (une fois)
  • 500 francs suisses par semestre (écolage personnel)
  • 100 francs suisses par semestre (frais administratifs – contribution aux frais d’études)

Citoyens étrangers :

  • 200 francs suisses au début de la formation pour les frais de dossier et d’admission (une fois)
  • 500 francs suisses par semestre (écolage personnel)
  • En sus de la taxe annuelle d'écolage de 1'000 francs et des autres frais administratifs, les étudiants étrangers n'émargeant pas à un canton suisse pour la prise en charge des écolages, selon la détermination du canton de domicile fixée aux articles 3 et 5 des accords AHES, s'acquittent également personnellement d'une contribution annuelle couvrant en partie les frais d'études effectifs.
  • 100 francs suisses par semestre (frais administratifs – contribution aux frais d’études)

Les candidat.e.s étrange(è)r.e.s qui, au moment du début de la formation, sont officiellement domicilié-e-s dans une commune suisse (selon l’attestation de domicile), s’acquittent des mêmes coûts de formation que les citoyens suisses.

Généralités

Le diplôme additionnel est accessible consécutivement à un diplôme d’enseignement reconnu par la CDIP. Parallèlement à cette exigence, le candidat doit être au bénéfice de prérequis de la formation scientifique dans les branches enseignables.

Les diplômes HEP, les titres académiques (bachelor et master le cas échéant) ainsi que tous les suppléments aux diplômes sont exigés au moment de l’inscription afin d’établir l’adéquation du parcours universitaire avec la ou les discipline.s d’enseignement visée.s. Ces documents doivent obligatoirement être fournis lors de l’inscription. Dans le cas d’une inscription en fin de cursus (auprès d’une HEP, d’une université ou d’une HES), un relevé intermédiaire des notes est exigé et les titres et suppléments doivent être transmis par courriel au plus tard durant la 2ème quinzaine d’octobre. Dans le cas de documents (titre et supplément) rédigés dans une autre langue que l’une des langues nationales (français, allemand, italien) ou l’anglais, une traduction certifiée conforme doit être jointe aux copies des originaux. Sans ces traductions, le dossier n’est pas recevable.

Dans le processus de sélection, la HEP-VS accorde la priorité aux candidat.e.s domicilié.e.s dans le canton du Valais au bénéfice d’un engagement auprès d’un établissement scolaire du canton. Pour être considéré comme prioritaire, l’engagement doit correspondre à la ou aux discipline.s de formation visée.s. Les expériences relatives à des remplacements de longues durées (minimum 12 semaines consécutives dans le même établissement) sont considérées dans un deuxième temps. Les candidatures non valaisannes sont également acceptées dans un deuxième temps et le critère de l’engagement s’applique également à ces profils.

Prérequis académiques

Le tableau ci-dessous synthétise les conditions auxquelles le candidat doit satisfaire pour envisager l’un des deux diplômes additionnels proposés. Les conditions détaillées sont présentées dans le cadre des diplômes initiaux proposés par la HEP-VS.

diplome additionnel 4 700

*Les conditions spécifiques suivantes s'appliquent également dans le cadre d'un diplôme additionnel : sport, économie et droit, pédagogie et  psychologie.

Titres académiques étrangers

Le cursus de formation proposé par la HEP-VS exigeant la maîtrise du français, les candidat.e.s ayant effectué leur cursus académique dans une autre langue que le français doivent pouvoir attester d’un niveau de maîtrise suffisant attesté par :

  • Une formation d’au moins 5 ans, dont l’enseignement a été dispensé en français, OU
  • Une expérience professionnelle d’au moins 5 ans utilisant le français comme langue de travail principal, OU
  • L’obtention d’un diplôme attestant du niveau C2 défini par le cadre européen de référence des langues

Inscription et procédure d’admission

A l’exception des candidats déjà en formation à la HEP-VS (procédure d’inscription à l’interne), toutes les inscriptions se font en ligne. Le ou la candidat.e doit veiller à fournir toutes les pièces exigées, au format PDF, à savoir :

  • Copies de tous les titres académiques en lien avec la ou les discipline.s d’enseignement visée.s (bachelor et master) ainsi que le.s supplément.s au.x diplôme.s y relatif.s.
  • CV
  • Une lettre de motivation qui mettra en évidence la conception de l’enseignement et de l’apprentissage de la / du candidat.e et précisera les valeurs qui fondent sa future identité d’enseignant.e (le volume du texte sera compris entre une et deux pages A4 maximum)
  • Photo passeport
  • Extrait du casier judiciaire daté de moins de 3 mois
  • Attestation de domicile

Le cas échéant,

  • Copie de reconnaissance des titres étrangers
  • Copie de la décision de la CDIP concernant des mesures compensatoires
  • Attestation.s d’engagement
  • Attestation.s de remplacement

Dans le cas d’un cursus universitaire en cours d’achèvement, un relevé intermédiaire des notes avec la mention des crédits ECTS est exigé.

Les candidats ayant obtenu leur.s titre.s académique.s avant l’entrée en vigueur des accords de Bologne doivent s’adresser à l’université ayant délivré le ou les titre.s concernés afin d’obtenir un document attestant de l’équivalence du ou des diplôme.s obtenu.s. La mention des crédits ECTS doit y figurer. Dans le cas contraire, il est à la charge de la ou du candidat.e de fournir un document comptabilisant les heures relatives à la charge de travail pour chacun des enseignements estimant relever de la ou des discipline.s d’enseignement visée.s. Un descriptif mentionnant uniquement les cours/séminaires concernés par la candidature devra également être fourni. Dans le cas de documents (titre et supplément) rédigés dans une autre langue que l’une des langues nationales ou l’anglais, une traduction certifiée conforme doit être jointe aux copies des originaux. Sans ces traductions, le dossier n’est pas recevable.

Tout dossier incomplet ne sera pas traité.

Dans le cas d’un engagement obtenu durant le processus d’admission, un justificatif devra être envoyé par courriel à l’adresse : .

Attention : cette adresse ne réceptionne les compléments envoyés par les candidats dans le cadre de la procédure d’admissions aux études de la formation professionnelle pour l’enseignement aux degrés secondaire I& II. Aucune demande n’est traitée par ce biais. En revanche, plusieurs séances d’information sont organisées chaque année afin de présenter les conditions d’admission, les parcours de formation, ainsi que la procédure d’inscription en ligne. Lors de ces séances, les candidats peuvent poser les questions plus spécifiques à leur situation personnelle. L’inscription se fait via l’onglet « séances d’information ».

En cas d’admission, les frais liés à la gestion administrative du dossier s’élèvent à 100.- (à payer dans les 30 jours dès réception de la facture).