Actualités 2018

news2 215

Il se passe toujours quelque chose à la HEP-VS

Berkan Kutlu
De la HEP-VS au FC Sion

Brig (pac) juillet 2018 : Berkan Kutlu a passé une année à la HEP-VS comme stagiaire MPC. Il a pu combiner sa formation et un entraînement intensif en football. Cela lui permet dorénavant d’intégrer en tant que professionnel les espoirs du FC Sion.

HEP FC_SionLa HEP-VS essaie de jouer au mieux son rôle d’entreprise formatrice avec chaque année entre 4 et 6 apprentis et stagiaires. Berkan Kultu fait partie de ces jeunes qui lient une relation privilégiée avec la HEP-VS. Après l’école de commerce, il vient de terminer son année de stage qui lui a permis entre autres de découvrir tous les aspects administratifs de la formation des enseignants. Ses excellents résultats sportifs et la succession impressionnante d’entraînements tous les jours lui ont permis d’intégrer le contingent du FC Sion.

Photo : Eliane Rausis, secrétaire à la HEP-VS et Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS entourent Berkan Kutlu.

Le cinéma à la Despedida

Vétroz (pac) juillet 2018 : La Despedida est ce grand moment de convivialité qui réunit à la fin du semestre étudiants et professeurs de la HEP-VS. L’édition 2018 a été placée sous le thème du cinéma.

Despedida cinema_2018Le comité d’organisation emmené par le président de l’association des étudiants, Yann Cazorla, a parfaitement huilé le scénario de cette traditionnelle soirée festive. Tant en corsaire des Caraïbes qu’en aventurier de l’arche perdue, les étudiants de la HEP-VS ont su créer une superbe ambiance. Au jeu de la reconnaissance des musiques de film, ils ont de plus été largement plus affûtés que la belle délégation professorale.

Photo : de g. à d., Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, Yann Cazorla, président de l’association, Bastien Sozio, vice-président, Mélanie Leuenberger, Laurent Vouillamoz, Tiffany Schnyder, Estelle Rogivue et Kevin Flury, membres du comité.

Bogotà ou la gestion de l’imprévu au service du développement professionnel

St-Maurice (pac-dpb) – juillet 2018 : La HEP-VS propose depuis des années aux étudiants du quatrième semestre d’effectuer un stage en Amérique du Sud, à Bogotà.

Bogota 2018L’école dans laquelle a lieu le stage est le Colegio Helvetia, école suisse privée, subventionnée par la Confédération dont le Valais et le canton de Berne sont cantons parrains puisque l’école de Bogota est la seule au monde qui à côté de l’espagnol, enseigne dans les deux langues, le français et l’allemand. Les élèves sont issus d’un milieu social privilégié. Le stage dure quatre semaines. Danièle Périsset, professeure à la HEP-VS, a accompagné les 12  étudiants et a procédé aux diverses supervisions, comme si les étudiants étaient restés en Suisse.

Les étudiants découvrent un autre monde pédagogique
L’école suisse de Bogota est grande. Elle accueille des enfants dès 3 ans et jusqu’à la maturité (bachillerato). Les élèves suivent les cours selon un horaire continu dès 7 h 15; un repas est servi à midi et ceux qui n’ont pas de cours l’après-midi ont la possibilité de participer à des activités organisées par l’école (karaté, robotique, ballet, natation, roller…). En classe, les élèves bougent beaucoup et toutes ces nouveautés mêlées à l’altitude élevée, à savoir 2640 mètres, font que le soir, aux dires des étudiants de la HEP-VS de retour de ce fantastique dépaysement, une fatigue certaine conduit à demeurer sagement chez soi. La délégation valaisanne en Amérique du Sud a également appris à faire preuve d’une grande capacité d’adaptation, avec les fréquentes modifications de l’horaire, des classes relativement grandes, jusqu’à 32 élèves en 1H, et une mentalité qui change. Etre en Colombie, c’est aussi l’opportunité de découvrir ce pays  au climat pluvieux et frais qui a tant à offrir, qui a côté de la mégapole de Bogota continuellement saturée de trafic à toutes les heures de la nuit et du jour, a des endroits comme le bord de la mer des caraïbes à Carthagène.

Photo : Les étudiants de la HEP-VS à Bogota en compagnie de Yves Auckenthaler, directeur du niveau 2, répondant CHB du stage des étudiant-es de la HEP-VS, avec son assistante Alisson Galvis.

Le Valais et la Vallée d’Aoste
Concrétiser la convention

St-Maurice (pac) – juin 2018 : En février 2018, par la signature du Conseiller d’Etat Christophe Darbellay et celle du directeur de la HEP-VS Patrice Clivaz, le Valais a scellé une convention à teneur pédagogique avec la Région Autonome de la Vallée d’Aoste et l’université de la Vallée d’Aoste. Une récente journée de travail à St-Maurice a permis de poser toute une série de projets et de mesures concrets, tant pour les deux langues cantonales que pour le patois parlé dans les deux côtés du St-Bernard ainsi pour le dialecte du Walser-Tiitsch parlé à Gressoney.

2018-Aoste en_VS-IMG_4340Coordonnée par Gabriella Vernetto, Edmund Steiner et Fabio Di Giacomo, cette journée de travail a mis en relation les responsables des filières et de la formation continue des deux côtés du St-Bernard. Le président de la fondation du patois Marius Dumoulin y a également participé, de même que Michel Beytrison adjoint au Service de l’enseignement ainsi qu’une dizaine de responsables valdotains emmenés par Gabriella Vernetto.

Un postulat Monnet-Terretaz
Lors de l’accueil de la délégation valdotaine, tant en franco-provençal, français, italien qu’en dialecte haut-valaisan, le directeur de la HEP-VS, Patrice Clivaz démontra les grandes parentés qui existent entre les deux vallées alpines directement voisines. Fabio Di Giacomo rappela que la démarche permettait de concrétiser un ancien postulat en imaginant un échange d’enseignants en formation de base ou continue tant à Aoste, Brig ou St-Maurice. Le discours sur la sensibilité pour les minorités linguistiques fut omniprésent durant la journée puisque le Val d’Aoste italophone et francophone connaît encore une belle présence du franco-provençal et même une petite colonie Walser qui parle le même dialecte germanique que de l’autre côté, à Zermatt ou Saas Fee. Une prochaine rencontre à Aoste doit permettre de détailler les divers projets qui devraient pouvoir être mis en valeur lors d’une rencontre symbolique en automne 2018 entre les autorités des deux régions à l’hospice du Grand St-Bernard.

Photo : Valaisans et Valdotains à St-Maurice.

Master en enseignement spécialisé
3 ans à temps partiel

St-Maurice (pac) juin 2018 : Le master en enseignement spécialisé de la HEP-VS a ceci de particulier qu’il se déroule en emploi. La 4 ème volée 2015-2018 arrive en fin de formation et c’est autour d’une sympathique grillade que les étudiantes et étudiants ont vécu ces derniers moments à la HEP-VS.

2018-Mas-Ens spéc_4301Pilotée pour la partie francophone par Jean-Marie Lavanchy et pour la partie germanophone par Hans Aschilier, cette formation menée à St-Maurice et Brig de concert avec la HEP VD a trouvé sa vitesse de croisière. Les inscriptions pour la volée 2018-2021 ont été un succès et les besoins du terrain conduisent la HEP-VS à envisager une cadence de début de formation plus rapprochée.

Photo : Les professeurs Jean-Marie Lavanchy et Marie-Paule Matthey en compagnie de la promotion romande 2015-2018.

Des futurs étudiants slovènes en pédagogie à la HEP-VS
Un Haut-Valais comme professeur

Brig (pac) – juin 2018 : Le Natersois Daniel Eyer vit depuis 12 ans en Slovénie. Il enseigne la musique dans un séminaire pédagogique de Ljubljana. Dans le cadre d’une semaine-projet, il a accompagné 44 étudiants en Valais. Grace à Daniel Eyer, un intéressant échange entre la HEP-VS et la Faculté de pédagogie de Slovénie a pu se mettre en place.

2018-slovenia-brig-IMG 4327La délégation de Slovénie a pris ses quartiers durant le séjour à l’hospice du Simplon. A Brig, les Slovènes ont visité la Haute école pédagogique et l’Ecole supérieure de commerce, ceci sous la conduite de Reinhard Eyer. Ce dernier est marié à une Slovène, papa de 3 enfants et habite à Ljubljana.

Géographie de la Suisse et modalités de formation
Le directeur de la HEP-VS, Patrice Clivaz compara en plusieurs langues la Slovénie et la Suisse. La Slovénie est deux fois plus petite que la Suisse et elle est organisée de manière très centralisée. Les jeunes Slovènes purent ainsi constater que dans le cadre de la formation des enseignants, la Suisse ne travaille pas avec de grandes universités, mais avec des hautes écoles décentralisées et très proches du terrain. Avec l’année de maturité professionnelle à option pédagogique le Valais dispose d’une structure assez proche de celle de la Slovénie. La visite du musée consacré à la garde pontificale dans le fort de Naters permit de démontrer la volonté de la Suisse de bien protéger son indépendance et ses particularités.

Photo : Les futurs étudiants en pédagogie à droite de Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, Peter Summermatter, adjoint de direction et les professeurs slovènes Daniel Eyer, Mascha Kosem et Maniza Mivskek.

Du beach volley à la mode HEP-VS
Les enseignants valaisans dans le sable

Martigny (pac) juin 2018 : Les maîtres de sport de la HEP-VS fourmillent d’activités. L’innovation « beach volley » pour le traditionnel tournoi des enseignants valaisans mêlés à une superbe brochette d’équipes de la HEP-VS a rassemblé tous les suffrages.

VolleyballOrganisé de main de maître par Nathalie Nanchen et Lionel Saillen, cette nouvelle formule en extérieur, aux abords de la piscine de Martigny, a enthousiasmé les 16 équipes qui n’ont pas hésité à plonger dans le sable. L’équipe mixte du SE et de la HEP-VS avec Nathalie Nanchen, Philippe Gay, Ismail Milly, Patrice Clivaz, Vincent Ebenegger, Yann-Philippe Roh et Sébastien Vassali a survolé le tourrnoi.

Photo :De g à d. Philippe Gay, Lionel  Saillen, Patrice Clivaz, Nathalie Nanchen, Yann-Philippe Roh Vincent Ebenegger, Sébastien Vassali.

Galerie d'images : Du beach volley à la mode HEP-VS

AUPTIC.education à la HEP-VS
L’intégration du numérique

St-Maurice (psu-pac) – mai 2018 : Le 22 mai 2018 a eu lieu la 1ère soirée Echanges de Pratiques organisée par la HEP-VS et soutenue par la HES-SO Valais/Wallis. L’association AUPTIC.education s’est engagée très fort pour permettre l’organisation de cette conférence sur l’intégration de la digitalisation.

aupticGrâce à l’appui d’AUPTIC, 5 professeurs des 2 Hautes Ecoles du canton du Valais ont décidé d’unir leurs compétences pour proposer à leur public, venu en nombre, 5 ateliers, 5 variations sur la thématique de l’intégration du numérique au service de l’enseignement et des apprentissages.

La réalisation d’un film d’animation avec le Stop Motion Studio
Corinne Ramillon, professeure à la HEP-VS fit entrer les participant dans le domaine de l’Education aux médias et de la Communication à autrui par la mise en œuvre du film d’animation image par image sur un ipad grâce à l’application Stop Motion Studio. Romaine Carrupt, professeure à la HEP-VS aborda l’utilisation du numérique au service de l’évaluation par le biais des classes virtuelles et de l’auto-évaluation et l’évaluation par les pairs. Natalie Sarrasin, professeure à la HES-SO présenta les modes collaboratifs de création par le truchement de l’outil Google Slide. Zarina Charlesworth, professeure à la HEG-Arc proposa l’organisation et la gestion des tâches médiatisées par Evernote ou OneNote. Enfin, Hervé Barras, professeur à la HEP-VS développa le sujet du questionnement et de la mise en ligne de commentaires synchrones par l’utilisation de Socrative et de SpeakUp. 

La formation digitale du 21ème siècle
La présence d’un nombreux public contribua au succès de cette soirée. Peter Summermatter, adjoint de direction à la HEP-VS, précisa que la HEP-VS proposera une deuxième soirée du même type dans le courant de l’automne, soirée dont les portes seront à nouveau ouvertes au public de formateurs intéressés par la culture numérique au sein de la Formation du 21ème siècle.

Photo : de d. à g. Romaine Carrupt - Natalie Sarrasin - Hervé Barras - Zarina Charlesworth - Corinne Ramillon - Peter Summermatter.

 

 

L’allemand c’est géni@l
L’animation pédagogique de la HEP-VS forme les enseignants du CO

St-Maurice (pac) – mai 2018 : Depuis une dizaine d’années, le Valais a déployé une énergie très intense sur les langues. Plus de 1000 enseignants ont passé par les cours langagiers donnés par le secteur de la formation continue de la HEP-VS dans la partie francophone. Avec l’étape du nouveau Geni@l click, les enseignants du Cycle d’orientation disposent dorénavant d’une méthode parfaitement harmonisée avec les enseignements au primaire et riche de superbes potentialités techniques et pédagogiques.

enseignantIntroduisant les journées de formation obligatoire à la nouvelle méthode, l’inspecteur Jean-Pierre Gaspoz rappela les éléments de la pyramide progressivement mise en place, tant en allemand qu’en anglais. Der grüne Max pour les 5ème et 6ème Harmos, Junior pour les 7ème et 8ème et maintenant Geni@l click pour les 9ème du CO constituent une unité pédagogique bien coordonnée et dotée d’appuis pédagogiques les plus modernes. Un travail identique est effectué au niveau de l’anglais. Pour l’allemand, une sage prudence a vu des enseignants du terrain tels que Blaise Germanier, Céline Schaller et Catherine Mauron d’abord tester ces nouveaux supports qui appartiennent pleinement à la coordination romande.

Les précieux fils rouges de l’animation pédagogique
Géraldine Berset, animatrice pédagogique HEP-VS pour l’allemand au CO, accompagné de ses collègues Erika Borloz, Michael Kaelin et Eveline Ziehli, pilotent ces journées qui permettent à tous les enseignants de découvrir le détail des nouveaux produits. Le monde germanique dans son intégralité y est bien présent et prend en compte l’Autriche et la Suisse alémanique. La même maison d’édition étant derrière les trois ouvrages, la garantie de verticalité est prise en compte, de même que l’intégration de toutes les nouvelles technologies avec recours à des sites internet immédiat tant au service du maître, que de l’élève, ce qui permet par exemple une riche progression individuelle pour les plus motivés.

Photo : Jean-Pierre Gaspoz, Erika Borloz, Michael Kaelin ; Catherin Mauron, Céline Schaller, Blaise Germanier et Géraldine Berset.

Le secondaire II de la HEP de la Nordwestschweiz visite la HEP-VS
Des contacts importants avec une des plus grandes HEP de Suisse

St-Maurice (pac) mai 2018 : La HEP de la Nordwestschweiz est une des plus grandes de Suisse, rassemblant des étudiants de Bâle à Soleure. Les responsables du secondaire II de cette HEP ont rencontré ce semestre les responsables de la HEP-VS afin de comparer les systèmes de formation respectifs.

sec-IILa délégation de la PH Nordwestschweiz a pu découvrir le système pionnier très original mis en place en Valais depuis une dizaine d’années, avec la formation en emploi, le recours à des éléments hybrides et la formation combinée Sec I et Sec II. Antoine Mudry, responsable du secondaire à la HEP-VS, et son équipe ont pu constater que la formation sur le site de Bâle possédait maints points communs avec celle du Valais, même si le regroupement romand des forces scientifiques pour les branches rares sous l’égide de DIDRO et la farouche volonté défendue par la HEP-VS de maintenir une formation bien décentralisée sur tout l’espace de la Romandie demeure des particularités appréciables. Saluant la délégation, Patrice Clivaz a rappelé également que contrairement à la PH de la Nordwestschweiz qui est intégrée dans la très complexe structure d’une HES, le Valais était fier de disposer d’une HEP indépendante qui a établi néanmoins nombre de collaborations avec son voisinage quand cela faisait sens.

Photo : Antoine Mudry, Yann Vuillet et Patrice Clivaz en compagnie de la délégation de la PH FHNW.