Actualités 2016

Une collecte contre l’illettrisme

St-Maurice-Brig (pac) janvier 2017 : La HEP-VS fête Noël lors d’une rencontre apéritive  rassemblant professeurs et étudiants. Une collecte a permis cette année de remettre une somme l’argent à l’association « lire et écrire ».

2016-12-noel-Studen-Brig-IM2016-12-noel 300 168
A l’initiative d’Isabelle Sierro, la collecte à St-Maurice a permis de verser 250 francs à cette association qui lutte contre l’illettrisme. A Brig, le président des étudiants Steve Frily  a pris la parole pour rappeler le message de paix que représente Noël et la volonté des étudiants d’œuvrer pour un monde plus juste. Le directeur Patrice Clivaz a pour sa part insisté sur l’importance des moments d’échange informels entre les différentes composantes d’une HEP qui veut rester à taille humaine.

Photo 1 : A gauche, le président Steve Frily et à droite le membre du comité, Samuel Rion
Photo 2 : Au milieu, Isabelle Sierro, initiatrice de la collecte

St-Maurice (pac) janvier 2017 : Au sein de la HEPVS, l'association Cultani pilotée par Nathalie Nanchen organise diverses activités récréatives et culturelles. Au terme de l'assemblée annuelle, l'actrice Barbara Tobola a présenté une série de lectures du plus bel effet.

cultani barbaracultani barbara 300 168A fin novembre, Cultani avait déjà organisé une participation à une grande soirée à but  caritatif emmenée par de brillants « imitateurs » au théâtre du Crochetan à Monthey, soirée à laquelle une trentaine de personnes de la HEP-VS participèrent. Pour cette fin d’année 2016, Cultani a invité l’actrice Barbara Tobola, Dans une douce pénombre rehaussée par de mouvantes lanternes, cette dernière a su faire virevolter les mots d’un conte alpestre à la bonne senteur des neiges hérensardes de Maurice Zermatten. Cette présence professionnelle s’ancre fortement dans la volonté de la HEP-VS d’améliorer le niveau vocal et gestuel des personnes qu’elle forme.

Photos : Barbara Tobola à la HEP-VS

Investiguer comme Columbo

St-Maurice (pac) octobre 2016 : Pierre Vianin, professeur à la HEP-VS continue dans sa remarque carrière éditoriale. Un public très averti a profité récemment à la HEP-VS du vernissage de son dernier ouvrage « Comment développer un processus d’aide pour les élèves en difficulté scolaire, psychologique ou sociale ». Dans la foulée de son avant dernier ouvrage « Le Christ pédagogue », avec son double éclairage d’enseignant spécialisé en prise quotidienne avec le terrain et de professeur à la HEP-VS, le Sierrois balise avec brio un chemin qui est au cœur de l’action pédagogique, celui d’aller chercher l’élève en difficulté.

Pierre VianinPublié chez De Boeck, l’ouvrage de Pierre Vianin essaie de trouver cette noble synthèse entre un certain bon sens et une démarche scientifique. L’importance du regard positif à poser sur le jeune qui a décroché est essentielle afin de développer une approche complémentaire aux efforts des enseignants dans les classes régulières.

Mener l’enquête
La démarche de l’enseignant spécialisé se doit donc de cerner au mieux tous les indices qui ont conduit au décrochage. Très pragmatique dans ses explications autour du PPI (projet pédagogique individuel), Pierre Vianin illustre son propos par la comparaison avec le commissaire Columbo qui inspecte tous les détails de l’environnement de l’enfant confié, afin de bien trouver le point nodal qui va permettre de reconstruire une dynamique positive. Dans son introduction au vernissage, Face à un bel auditoire composé surtout de personnalités extérieures à la HEP-VS, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, a souligné la richesse de la contribution de Pierre Vianin qui s’inscrit à merveille dans le développement de la HEP-VS avec son offre de master en enseignement spécialisé. L’ouvrage est disponible auprès de l’auteur sous .

Photo : 2 participantes au vernissage, Cécilia Favre et Christel Amsler /Sandrine Duay  en compagnie de Patrice Clivaz et Pierre Vianin

180 000 apps pour l’éducation

Sierre : (pac) sept 2016 : La HEP-VS rassemble traditionnellement en début d’année académique la cinquantaine enseignants en charge d’animation pédagogiques de tout le canton pour une réflexion commune permettant de serrer les rangs de cet élément capital de la mission de prestation de services indispensable au statut de haute école. Lors de cette séance, le centre compétence MITIC cantonal piloté par Dominique Amyon a présenté sa riche palette d’activité.

180000appsLe Directeur de la HEP-VS Patrice Clivaz insista dans sa présentation liminaire sur le triptyque formé de l’enseignement, de la recherche et des prestations de services, triptyque constitutif de la définition d’une haute école. Dans ce cadre, l’animation pédagogique constitue l’élément central des prestations de service complété par toute l’offre en formation continue. Les enseignants en charge d’animation pédagogiques doivent donc s’identifier fortement à l’institution qui les emploie afin d’en partager les valeurs et la spécificité, car ces éléments font partie des questionnements liés à l’accréditation institutionnelle.

Plaisir et vertige
Marcel Blumenthal et Michel Beytrison apportèrent le message du Service de l’enseignement qui souhaite une animation pédagogique la plus présente possible sur le terrain. Peter Summermatter compléta par la présentation de la nouvelle structuration du pilotage de l’animation pédagogique, à même de prendre en compte les exigences précises de l’inspectorat scolaire et des groupes de branche afin de décliner ces dernières dans des plans d’action utiles et efficaces. Parmi les préoccupations transversales qui occupent l’animation pédagogique, celle des moyens MITIC est constante. Les exposés présentés par Dominique Aymon et ses collègues, dont une partie appartient à l’animation pédagogique de la  HEP-VS, démontrèrent à la fois l’incroyable potentiel des moyens digitaux tout en soulignant le besoin d’un appui efficace, trop de choix dans la foisonnante forêt des applications téléchargeables plongeant dans un certain vertige dans le concret de l’enseignant lambda.

Photo : de g. à d.  Patrice Clivaz, directeur HEP-VS, Anouk Mévillot, Dominique Aymon, responsable du centre MITIC, Mathieu Moser, Mathieu Carruzzo, Elmar Biffiger et Peter Summermatter, sous-directeur HEP-VS et responsable pour l’animation pédagogique.

Quand enseignants et ingénieurs se parlent… pour le bien des élèves

Sierre. (fdg) septembre 2016 : Comment enseigner la technique ? Comment intégrer les questions techniques dans son enseignement ? Comment intéresser les plus jeunes élèves à travailler de manière adéquate avec les nouveautés technologiques ? Autant de questions que se sont posées les futurs enseignantes et enseignants des classes primaires de la HEP-VS lors de leur traditionnelle semaine dédiée à la place de la technique dans l’enseignement.

TechnikLa HEP-VS qui est la seule institution de formation de Suisse romande intégrant une approche de l’enseignement de la technique dans son plan d’études a recherché cette année la collaboration de spécialistes High Tech. C’est donc naturellement que ces journées orientées pratiques se sont déroulées au Technopôle de Sierre en étroite collaboration avec la HES-SO et l’ECAV. Avec la conférence de Michel Deville, professeur à l’EPFL qui a interrogé la place de la technologie dans notre société, ont été particulièrement appréciés les visites des startups et les ateliers techniques tels qu’impressions en 3D ou le montage de vidéos. La semaine organisée par la professeure HEP-VS Sylvia Müller s’est terminée par la création et la présentation par les futurs enseignantes et enseignants de séquences d’enseignement intégrant de manière ludique la technologie. La diversité et la qualité des projets présentés ont attesté de l’efficacité de la collaboration entre les trois Hautes écoles valaisannes.

Photo. Des étudiantes HEP-VS en pleine confrontation avec la technique

De l’épistémologie des sciences ou développement professionnel des enseignants débutants

St-Maurice (pac) septembre 2016 : Début d’année académique plus qu’actif à la HEP-VS avec 3 conférences en un mois. L’une donnée par le professeur Luc Ria de l’Institut Français de l’Education de l’école normale supérieure de Lyon puis par Yvan Pigeonnat enseignant-chercheur à l'Institut polytechnique de Grenoble, toutes deux conférences organisées par le SEA (Soutien à l’Enseignement et à l’Apprentissage de la HEP-VS). Le professeur de la HEP-VS Pierre Vianin a complété le brillant panel avec la présentation de son dernier ouvrage sur les processus d’aide pour les élèves en difficulté.

Yves PigeonnatLuc Ria nous a présenté l’utilisation de vidéoformation favorisant concrètement l’entrée dans le métier des nouveaux enseignants. Il démontre aussi que leur formation ne s’arrête pas au début de l’activité professionnelle en tant que dîplomé-e, mais qu’elle doit continuer et s’intensifier tout au long de la carrière.

Yves Pigeonnat et l’exemple des mathématiques
Le Grenoblois Yves Pigeonnat vient du monde des mathématiques. Il a proposé un atelier de formation permettant aux participants d’expérimenter l’outil « débat » sur des thématiques mathématiques. Il a ainsi démontré la puissance de l’outil proposé notamment dans des classes hétérogènes et nombreuses.

Ces conférences ont rassemblé un public composé de membre de la communauté de la HEP-VS mais aussi d’autres hautes écoles et des enseignant-e-s valaisan-ne-s

Photo :  Patrice Clivaz, directeur HEP-VS, Yves Pigeonnat, Université de Grenoble, Hervé Barras, SEA, HEP-VS

En route pour l’accréditation

Brig (pac) Septembre 2016 : Pour correspondre aux critères de l’accréditation institutionnelle selon les exigences de la loi fédérale LEHE, une haute école doit disposer de trois piliers bien établis, à savoir, l’enseignement, la recherche et les prestations de service. Pour la HEP-VS, les prestations de service sont surtout celles de l’animation pédagogique et de la formation continue. La remise des diplômes 2016 tenue vendredi 23 septembre 2016 à Brig a donc été placée sous le thème principal de la formation continue avec une exposition rétrospective sur 15 ans d’une offre par la HEP-VS toujours plus importante dans le concert du long life learning. 153 diplômes de type master et bachelors ont été décernés.

DiplomFeier 2016A82 bachelor pour le primaire, 52 masters et diplômes pour le secondaire et 19 masters pour l’enseignement spécialisé, sans compter une centaine de certificats divers pour les maîtres formateurs, directeurs d’école et autres, c’est une diversité importante maîtrisée sur les deux sites de Brig et de St-Maurice.

Un Tessinois en Valais
Signe de l’extension de son attractivité, la HEP-VS a décerné pour la première fois de son histoire un master à un ressortissant tessinois qui a choisi de faire sa formation en économie et droit pour le gymnase en Valais. Si Vaudois, Genevois, Bernois et autres Romands profitent déjà depuis plusieurs années de la formation à temps partiel offerte par la HEP-VS, la présence d’un italophone est un nouveau jalon historique. Dans son discours, le directeur de la HEP-VS Patrice Clivaz insista sur les décisions favorables prises par le chef du département qui a mis dans les plans du gouvernement l’obtention de l’accréditation institutionnelle pour la HEP-VS, décision qui doit commencer au plus vite par une révision de la loi sur la HEP-VS. Pour la seule haute école uniquement valaisanne du canton, c’est une question de survie dans cette ligue nationale et il n’y a pas d’autres alternatives. Pour les étudiants, c’est Alexandre Cipolla, diplômé du secondaire 2 qui s’est exprimé. Egalement député-suppléant au Grand Conseil, ce dernier a la particularité d’être dans les premiers à avoir profité de la double formation offerte par la HEP-VS pour le secondaire 2 et la formation professionnelle des apprentis. Le chef du département a quant à lui rappelé sa vision de l’enseignement comme un métier de l’humain par excellence. Tant par le chant, la danse ou la musique, la HEP-VS a su captiver les quelque 800 personnes présentes, d’autant plus que la remise du prix Colibri débuta par une superbe prestation des enfants de Zeneggen.

Photo : Les personnes primées lors de cette remise des diplômes. Patrice Clivaz, directeur HEP-VS, Selma Bakiji, Sandrine Genoud, Emnmanuel Leoni, premier Tessinois à fréquenter la HEP-VS, Cécile Viret et Oskar Freysinger, chef du Département

Galerie d'images : Cérémonie de remise des diplômes 2016

Entre plaisir et frustration.

Saas-Fee. (pac) septembre 2016 : Une école, ça se conduit. Et les directions d’école ont une fonction identique à celle d’un CEO d’une PME. La HEP-VS vient d’organiser au début septembre à Saas Fee la rencontre annuelle des directions des écoles obligatoires des cantons du Valais, de Fribourg et de Berne, partie alémanique.

IKAS 2016Une école, ça se conduit. Et les directions d’école ont une fonction identique à celle d’un CEO d’une PME. La HEP-VS vient d’organiser au début septembre à Saas Fee la rencontre annuelle des directions des écoles obligatoires des cantons du Valais, de Fribourg et de Berne, partie alémanique.

Peut-on apprendre à être passionné ?
Jan-Andreas Stiller, manager de l’hôtel Lenkerhot démontra par exemple comment dans une activité d’hospitalité ouverte 24 heures sur 24 il parvient à motiver ses collaborateurs. Les 170 participants des 3 cantons suivirent divers ateliers afin d’améliorer leurs capacités à agir entre les différentes pressions exercées par les élèves, les parents, les finances et les autorités. Dans son mot de bienvenue, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS souligna l’importance pour une haute école de développer un champ de compétence dans l’appui au management de nos écoles.

Photo : de g. à d.. Peter Summermatter et Patrice Clivaz, HEP-VS, Michael Pike, HEP-FR et Gottfried Hodel, HEP BE.

Brig (pac) juin 2016 : Depuis plus de 15 ans la HEP-VS assure sa mission au service de la formation. Elle agit dans un contexte national porté par la Chambre des HEP, qui est un des trois piliers de swissuniversities. Pour la première fois dans son histoire, la Chambre a siégé à Brig. Dans son intervention, Oskar Freysinger, chef du Département, put apporter la double volonté du Valais, à la fois celle de soutenir l’institution dans l’indispensable chemin vers l’accréditation et en parallèle celle de garder pour le canton un fort pilotage de l’institution. Dès l’automne, Patrice Clivaz, Directeur de la HEP-VS et vice-président de la Chambre, permettra au Valais d’entrer au plus niveau du secteur tertiaire en Suisse par sa nomination au comité de swissuniversities.

cohep Brig Plenum hell juni2016Le thème de l’accréditation institutionnelle est au cœur des préoccupations de toutes les hautes écoles puisque le délai pour présenter le volumineux dossier court. Depuis 2004 pour la première fois, et dès 2012-2013 pour les confirmations de reconnaissance et celles du secondaire et de l’enseignement spécialisé, la HEP-VS dispose de la reconnaissance nationale CDIP des différentes formations. Une étape supplémentaire est à franchir avec l’accréditation de toute l’institution avec un accent central sur le système qualité. Des conditions de base, telles celle de la personnalité juridique, permettent l’entrée en matière. Ensuite, c’est une commission d’experts dans laquelle on trouve des représentants des étudiants, des professeurs et des experts étrangers qui examine des éléments tels que la durabilité des ressources, la liberté de la recherche ou la compatibilité avec des critères écologiques. Cette loi a été mise en vigueur en 2015 au niveau national. Avec l’accréditation, le nom de « haute école pédagogique » est protégé, ce qui pour un canton périphérique sans haute école universitaire est de première importance.

Définir la stratégie
Les hautes écoles pédagogiques sont les plus jeunes membres dans les trois types de haute école, à savoir les hautes écoles universitaires, les hautes écoles spécialisées et les hautes écoles pédagogiques. A Brig les rectrices et recteurs ont discuté de la stratégie pour les années futures. Les hautes écoles pédagogiques veulent encore plus se profiler au niveau de leur offre dans leur champ de compétence pédagogique pour le secondaire 2 et le tertiaire. Un des postulats les plus importants des HEP est justement de garantir une forte décentralisation des offres de formation, qui ne doivent pas seulement irriguer les villes du Plateau, mais également les vallées romanches des Grisons ou les Alpes tessinoises et valaisannes. Le président de la chambre Hans-Rudolf Schaerer conduisit des discussions qui touchèrent également le thème de la baisse des contributions intercantonales pour les étudiants d’autres cantons. Ce point crée moult soucis aux HEP confrontées à des soucis globaux de budget dans presque tous les cantons. Le thème de la création de masters en didactique disciplinaire fut également évoqué. La présence de Martina  Weiss, secrétaire générale de swissuniversities, démontra que l’organisation faîtière sait soigner son plus jeune membre. Le programme parallèle au château de Stockalper permit de découvrir la figure de Gaspar Jodok von Stockalper. Avec ses formations en deux langues, la HEP-VS se place dans la tradition multilingue du grand Stockalper. 

Photo : Délégués de la Chambre des HEP

Disney à la Despedida

Sion. (pac) juin 2016 : La Despedida est un secret bien gardé. Chaque année depuis 15 ans, toute la HEP-VS passe une soirée des plus sympathiques qui permet aux étudiantes et étudiants de côtoyer directement les collaboratrices et collaborateurs de la HEP-VS. Cette année, c’est sous le thème Disney que les responsables Samuel Rion et le président Steve Frily et leur comité ont placé la soirée.

Despedida 2016

Photo : Les professeurs se prêtent au traditionnel jeu des 3ème années.

L’équipe HEP-VS/SE survole les débats

Martigny (pac) Mai 2016 : Le traditionnel tournoi de volley ball des enseignants valaisans a permis à l’équipe HEP-VS/Service de l’enseignement de démontrer une belle santé physique.

tournoivolley2016Organisé de main de maître par l’équipe animation de la HEP-VS sous la conduite de Nathalie Nanchen et de Lionel Saillen, le tournoi a rassemblé 14 équipes entre 18h00 et 23h00 le vendredi soir. L’équipe HEP-VS/Service de l’enseignement a remporté tous ses matchs au cours d’une soirée qui a entre permis aux étudiants HEP-VS d’entrer en contact sportif plus que sympathique avec leurs futurs collègues.

Photo. De g à d.  Vincent Ebenegger, Patrice Clivaz, Nathalie Nanchen, Guy Dayer, Philippe Gay et Lionel  Saillen.

La connectivité au centre des débats linguistiques

Sierre (pac) – 23 avril 2016 : Franc succès pour le 5ème symposium des langues organisé à Sierre par la HES SO en collaboration avec la HEP-VS. Plus de 300 personnes ont réfléchi le samedi au problème de la connectivité, celle qui passant par une technique toujours plus efficace dans les langues n’efface pas la dimension profondément humaine.

symposium langue 2016Le public formé de professeurs d’école privées de toute la Suisse, d’enseignants dans les écoles valaisannes et d’étudiants de la HEP-VS a tout d’abord profité de la conférence inaugurale donnée en anglais par Adrian Doff, enseignant et auteur d’ouvrage pédagogique, invitant à explorer d’abord les similarités, plutôt que les différences, autour d’exemple linguistiques touchant par exemple les repas dans le monde. Une trentaine de work shops traitant tant de la rigueur de la grammaire, les avantages des nouvelles applications pour Smartphone, des gestes ou de le voix, dont ceux offerts par les professeurs de la HEP-VS  Alain Metry, Olivier Bucher, René Providoli, Edmund Steiner et Carine Trippet Lièvre, conduisirent les participants à une table ronde finale.  Chiara Pirala, de l’université de Milan, Gaby Probst, de la HEG de Fribourg, Léonard Adkins de la HES SO et Patrice Clivaz, de la HEP-VS échangèrent de manière très aisée en 4 langues, allemand, français, anglais et italien sur les pistes nouvelles à ouvrir pour faciliter la bonne connectivité dans le triangle formé par le professeur, la matière et l’étudiant

Photo : de g. à d  Chiara Pirala, Léonard Adkins, Patrice Clivaz, Gaby Probst

La HEP-VS au service de la formation professionnelle

St-Maurice. (pac) avril 2016 : Un des éléments forts de la philosophie de la HEP-VS est de dispenser des formations les plus polyvalentes possible. Au secondaire 2, possibilité est donnée depuis peu d’obtenir, en plus de la compétence pour les classes des gymnases et des écoles de commerce, une compétence qui permet d’enseigner dans les centres professionnels.

hep formation professionnelle avril 2016Dans la formation du primaire, la HEP-VS s’engage depuis 15 ans pour le diplôme intégral qui permet d’enseigner au cycle 1 et au cycle 2 avec l’option centrale du généraliste. Au secondaire, dès 2005 la HEP-VS a introduit le très pratique diplôme combiné qui permet d’enseigner au secondaire 1 et au secondaire 2. Avec l’introduction dans le cadre de la formation pour le secondaire 2 d’une partie optionnelle donnant accès à la formation professionnelle, la HEP-VS se met également au service des enseignantes et enseignants du Service de la formation professionnelle de monsieur Pottier. Pour ce faire, la HEP-VS a trouvé les arrangements nécessaires avec l’IFFP, institut fédéral spécialisé pour la formation aux apprenties et aux apprentis. Le cours qui vient de se terminer  a rassemblé des étudiants de la HEP-VS et des enseignants déjà actifs sur les cantons de Vaud et du Valais. Il a été conduit par Mathieu Perrin et Jean-Louis Maillard, ancien directeur du Centre professionnel de Sion. 

Photo : Mathieu Perrin de l’IFFP, Patrice Clivaz, Directeur de la HEP-VS et Jean-Louis Maillard, ancien directeur du Centre professionnel de Sion, en compagnie des étudiants.

St-Maurice (pac) Avril 2016 : L’engagement remarquable d’une équipe d’amoureuses et d’amoureux bénévoles du livre pour enfant conduit depuis des années St-Maurice à être l’espace de 3 jours de salon un des centres francophones du genre. Pour la première fois. La HEP-VS a pu participer de manière active à ce salon.

salon du livre jeunesse 2016En collaboration avec la médiathèque Valais et avec de nombreux partenaires privés, un comité présidé par madame Nicole  Rappaz organise ce salon. Plus de 10'000 livres ont pu être présentés. Des illustrateurs sont présents au Centre sportif de St-Maurice et les enfants peuvent avoir un contact direct avec ce monde fantastique si important de la littérature pour les jeunes. Par le biais d’une délégation d’étudiants, la HEP-VS put apporter un appui direct aux organisateurs, ce par exemple par le biais d’un atelier de lecture. Lors de la partie officielle, la directrice de la médiathèque Valais, Valérie Bressoud-Guérin, rappela que ce salon était le deuxième dans le Valais francophone après celui du livre de montagne à Arolla. Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, loua la qualité des textes produits dans le cadre du concours de création qui rassembla plus de 400 textes, dont les meilleurs sont édités dans une plaquette mise en musique. Il s’est réjoui que la HEP-VS soit à même de s’associer de manière si efficace aux manifestations éducatives qui se déroulent à St-Maurice. 

Photo : Les étudiantes de la HEP-VS en plein atelier de lecture. 

Le bon emploi des films

Brig (pac) Avril 2016 : Le média film est volontiers utilisé dans l’enseignement. Comment rendre cet emploi  le plus efficace possible et comment créer des séquences pédagogiques? Ces questions ont été au cœur du récent HEP-Forum à la HEP-VS, site de Brig.  Des spécialistes de pointe, tels Charles Martig et John Wäfler, animèrent en deux langues cette journée centrée sur l’histoire et la valeur pédagogique du film.

ph forum film 2016Sous la conduite d‘Edmund Steiner et d’Alain Metry, professeurs à la HEP-VS, les étudiants du 2ème semestre et des enseignants de degrés divers ont participé à ce forum. Dans son introduction, Patrice Clivaz, directeur de la  HEP-VS, souligna la force de « l’image » dans le métier d’enseignant et rappela la chance qu’ont les enseignants d’aujourd’hui de pouvoir disposer de telles technologies. Charles Martig montra comment on peut utiliser au mieux des fragments des films ou les bandes de lancement, dites  „trailers“. 6 ateliers permirent aux participants d’affiner leurs capacités d’interprétation de films ou de créer eux-mêmes des films d’animation ou des vidéos pédagogiques. Le forum se termina avec la présentation du film „Amateur teens“, qui présente de manière impressionnante les dangers de l’utilisation actuelle d’images par la jeunesse.

Photo : Peter Summermatter, John Wäfler, Edmund Steiner, 2 étudiantes de la HEP-VS, Charles Martig und Patrice Clivaz