Actualités 2018

news2 215

Il se passe toujours quelque chose à la HEP-VS

Le Valais et la Vallée d’Aoste
Concrétiser la convention

St-Maurice (pac) – juin 2018 : En février 2018, par la signature du Conseiller d’Etat Christophe Darbellay et celle du directeur de la HEP-VS Patrice Clivaz, le Valais a scellé une convention à teneur pédagogique avec la Région Autonome de la Vallée d’Aoste et l’université de la Vallée d’Aoste. Une récente journée de travail à St-Maurice a permis de poser toute une série de projets et de mesures concrets, tant pour les deux langues cantonales que pour le patois parlé dans les deux côtés du St-Bernard ainsi pour le dialecte du Walser-Tiitsch parlé à Gressoney.

2018-Aoste en_VS-IMG_4340Coordonnée par Gabriella Vernetto, Edmund Steiner et Fabio Di Giacomo, cette journée de travail a mis en relation les responsables des filières et de la formation continue des deux côtés du St-Bernard. Le président de la fondation du patois Marius Dumoulin y a également participé, de même que Michel Beytrison adjoint au Service de l’enseignement ainsi qu’une dizaine de responsables valdotains emmenés par Gabriella Vernetto.

Un postulat Monnet-Terretaz
Lors de l’accueil de la délégation valdotaine, tant en franco-provençal, français, italien qu’en dialecte haut-valaisan, le directeur de la HEP-VS, Patrice Clivaz démontra les grandes parentés qui existent entre les deux vallées alpines directement voisines. Fabio Di Giacomo rappela que la démarche permettait de concrétiser un ancien postulat en imaginant un échange d’enseignants en formation de base ou continue tant à Aoste, Brig ou St-Maurice. Le discours sur la sensibilité pour les minorités linguistiques fut omniprésent durant la journée puisque le Val d’Aoste italophone et francophone connaît encore une belle présence du franco-provençal et même une petite colonie Walser qui parle le même dialecte germanique que de l’autre côté, à Zermatt ou Saas Fee. Une prochaine rencontre à Aoste doit permettre de détailler les divers projets qui devraient pouvoir être mis en valeur lors d’une rencontre symbolique en automne 2018 entre les autorités des deux régions à l’hospice du Grand St-Bernard.

Photo : Valaisans et Valdotains à St-Maurice.

Master en enseignement spécialisé
3 ans à temps partiel

St-Maurice (pac) juin 2018 : Le master en enseignement spécialisé de la HEP-VS a ceci de particulier qu’il se déroule en emploi. La 4 ème volée 2015-2018 arrive en fin de formation et c’est autour d’une sympathique grillade que les étudiantes et étudiants ont vécu ces derniers moments à la HEP-VS.

2018-Mas-Ens spéc_4301Pilotée pour la partie francophone par Jean-Marie Lavanchy et pour la partie germanophone par Hans Aschilier, cette formation menée à St-Maurice et Brig de concert avec la HEP VD a trouvé sa vitesse de croisière. Les inscriptions pour la volée 2018-2021 ont été un succès et les besoins du terrain conduisent la HEP-VS à envisager une cadence de début de formation plus rapprochée.

Photo : Les professeurs Jean-Marie Lavanchy et Marie-Paule Matthey en compagnie de la promotion romande 2015-2018.

Des futurs étudiants slovènes en pédagogie à la HEP-VS
Un Haut-Valais comme professeur

Brig (pac) – juin 2018 : Le Natersois Daniel Eyer vit depuis 12 ans en Slovénie. Il enseigne la musique dans un séminaire pédagogique de Ljubljana. Dans le cadre d’une semaine-projet, il a accompagné 44 étudiants en Valais. Grace à Daniel Eyer, un intéressant échange entre la HEP-VS et la Faculté de pédagogie de Slovénie a pu se mettre en place.

2018-slovenia-brig-IMG 4327La délégation de Slovénie a pris ses quartiers durant le séjour à l’hospice du Simplon. A Brig, les Slovènes ont visité la Haute école pédagogique et l’Ecole supérieure de commerce, ceci sous la conduite de Reinhard Eyer. Ce dernier est marié à une Slovène, papa de 3 enfants et habite à Ljubljana.

Géographie de la Suisse et modalités de formation
Le directeur de la HEP-VS, Patrice Clivaz compara en plusieurs langues la Slovénie et la Suisse. La Slovénie est deux fois plus petite que la Suisse et elle est organisée de manière très centralisée. Les jeunes Slovènes purent ainsi constater que dans le cadre de la formation des enseignants, la Suisse ne travaille pas avec de grandes universités, mais avec des hautes écoles décentralisées et très proches du terrain. Avec l’année de maturité professionnelle à option pédagogique le Valais dispose d’une structure assez proche de celle de la Slovénie. La visite du musée consacré à la garde pontificale dans le fort de Naters permit de démontrer la volonté de la Suisse de bien protéger son indépendance et ses particularités.

Photo : Les futurs étudiants en pédagogie à droite de Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, Peter Summermatter, adjoint de direction et les professeurs slovènes Daniel Eyer, Mascha Kosem et Maniza Mivskek.

Du beach volley à la mode HEP-VS
Les enseignants valaisans dans le sable

Martigny (pac) juin 2018 : Les maîtres de sport de la HEP-VS fourmillent d’activités. L’innovation « beach volley » pour le traditionnel tournoi des enseignants valaisans mêlés à une superbe brochette d’équipes de la HEP-VS a rassemblé tous les suffrages.

VolleyballOrganisé de main de maître par Nathalie Nanchen et Lionel Saillen, cette nouvelle formule en extérieur, aux abords de la piscine de Martigny, a enthousiasmé les 16 équipes qui n’ont pas hésité à plonger dans le sable. L’équipe mixte du SE et de la HEP-VS avec Nathalie Nanchen, Philippe Gay, Ismail Milly, Patrice Clivaz, Vincent Ebenegger, Yann-Philippe Roh et Sébastien Vassali a survolé le tourrnoi.

Photo :De g à d. Philippe Gay, Lionel  Saillen, Patrice Clivaz, Nathalie Nanchen, Yann-Philippe Roh Vincent Ebenegger, Sébastien Vassali.

Galerie d'images : Du beach volley à la mode HEP-VS

AUPTIC.education à la HEP-VS
L’intégration du numérique

St-Maurice (psu-pac) – mai 2018 : Le 22 mai 2018 a eu lieu la 1ère soirée Echanges de Pratiques organisée par la HEP-VS et soutenue par la HES-SO Valais/Wallis. L’association AUPTIC.education s’est engagée très fort pour permettre l’organisation de cette conférence sur l’intégration de la digitalisation.

aupticGrâce à l’appui d’AUPTIC, 5 professeurs des 2 Hautes Ecoles du canton du Valais ont décidé d’unir leurs compétences pour proposer à leur public, venu en nombre, 5 ateliers, 5 variations sur la thématique de l’intégration du numérique au service de l’enseignement et des apprentissages.

La réalisation d’un film d’animation avec le Stop Motion Studio
Corinne Ramillon, professeure à la HEP-VS fit entrer les participant dans le domaine de l’Education aux médias et de la Communication à autrui par la mise en œuvre du film d’animation image par image sur un ipad grâce à l’application Stop Motion Studio. Romaine Carrupt, professeure à la HEP-VS aborda l’utilisation du numérique au service de l’évaluation par le biais des classes virtuelles et de l’auto-évaluation et l’évaluation par les pairs. Natalie Sarrasin, professeure à la HES-SO présenta les modes collaboratifs de création par le truchement de l’outil Google Slide. Zarina Charlesworth, professeure à la HEG-Arc proposa l’organisation et la gestion des tâches médiatisées par Evernote ou OneNote. Enfin, Hervé Barras, professeur à la HEP-VS développa le sujet du questionnement et de la mise en ligne de commentaires synchrones par l’utilisation de Socrative et de SpeakUp. 

La formation digitale du 21ème siècle
La présence d’un nombreux public contribua au succès de cette soirée. Peter Summermatter, adjoint de direction à la HEP-VS, précisa que la HEP-VS proposera une deuxième soirée du même type dans le courant de l’automne, soirée dont les portes seront à nouveau ouvertes au public de formateurs intéressés par la culture numérique au sein de la Formation du 21ème siècle.

Photo : de d. à g. Romaine Carrupt - Natalie Sarrasin - Hervé Barras - Zarina Charlesworth - Corinne Ramillon - Peter Summermatter.

 

 

L’allemand c’est géni@l
L’animation pédagogique de la HEP-VS forme les enseignants du CO

St-Maurice (pac) – mai 2018 : Depuis une dizaine d’années, le Valais a déployé une énergie très intense sur les langues. Plus de 1000 enseignants ont passé par les cours langagiers donnés par le secteur de la formation continue de la HEP-VS dans la partie francophone. Avec l’étape du nouveau Geni@l click, les enseignants du Cycle d’orientation disposent dorénavant d’une méthode parfaitement harmonisée avec les enseignements au primaire et riche de superbes potentialités techniques et pédagogiques.

enseignantIntroduisant les journées de formation obligatoire à la nouvelle méthode, l’inspecteur Jean-Pierre Gaspoz rappela les éléments de la pyramide progressivement mise en place, tant en allemand qu’en anglais. Der grüne Max pour les 5ème et 6ème Harmos, Junior pour les 7ème et 8ème et maintenant Geni@l click pour les 9ème du CO constituent une unité pédagogique bien coordonnée et dotée d’appuis pédagogiques les plus modernes. Un travail identique est effectué au niveau de l’anglais. Pour l’allemand, une sage prudence a vu des enseignants du terrain tels que Blaise Germanier, Céline Schaller et Catherine Mauron d’abord tester ces nouveaux supports qui appartiennent pleinement à la coordination romande.

Les précieux fils rouges de l’animation pédagogique
Géraldine Berset, animatrice pédagogique HEP-VS pour l’allemand au CO, accompagné de ses collègues Erika Borloz, Michael Kaelin et Eveline Ziehli, pilotent ces journées qui permettent à tous les enseignants de découvrir le détail des nouveaux produits. Le monde germanique dans son intégralité y est bien présent et prend en compte l’Autriche et la Suisse alémanique. La même maison d’édition étant derrière les trois ouvrages, la garantie de verticalité est prise en compte, de même que l’intégration de toutes les nouvelles technologies avec recours à des sites internet immédiat tant au service du maître, que de l’élève, ce qui permet par exemple une riche progression individuelle pour les plus motivés.

Photo : Jean-Pierre Gaspoz, Erika Borloz, Michael Kaelin ; Catherin Mauron, Céline Schaller, Blaise Germanier et Géraldine Berset.

Le secondaire II de la HEP de la Nordwestschweiz visite la HEP-VS
Des contacts importants avec une des plus grandes HEP de Suisse

St-Maurice (pac) mai 2018 : La HEP de la Nordwestschweiz est une des plus grandes de Suisse, rassemblant des étudiants de Bâle à Soleure. Les responsables du secondaire II de cette HEP ont rencontré ce semestre les responsables de la HEP-VS afin de comparer les systèmes de formation respectifs.

sec-IILa délégation de la PH Nordwestschweiz a pu découvrir le système pionnier très original mis en place en Valais depuis une dizaine d’années, avec la formation en emploi, le recours à des éléments hybrides et la formation combinée Sec I et Sec II. Antoine Mudry, responsable du secondaire à la HEP-VS, et son équipe ont pu constater que la formation sur le site de Bâle possédait maints points communs avec celle du Valais, même si le regroupement romand des forces scientifiques pour les branches rares sous l’égide de DIDRO et la farouche volonté défendue par la HEP-VS de maintenir une formation bien décentralisée sur tout l’espace de la Romandie demeure des particularités appréciables. Saluant la délégation, Patrice Clivaz a rappelé également que contrairement à la PH de la Nordwestschweiz qui est intégrée dans la très complexe structure d’une HES, le Valais était fier de disposer d’une HEP indépendante qui a établi néanmoins nombre de collaborations avec son voisinage quand cela faisait sens.

Photo : Antoine Mudry, Yann Vuillet et Patrice Clivaz en compagnie de la délégation de la PH FHNW.

Les mémoires de la HEP-VS
Un riche vivier d’analyses innovantes

St-Maurice (pac) – mai 2018 : Les travaux de bachelor et de master de la HEP-VS approfondissent diverses thématiques. Ils sont le fruit de la liberté de recherche des étudiants. Une récente étude interne à la HEP-VS démontre que ce sont les champs pédagogique, psychologique et didactique qui recueillent le plus d’intérêt en formation initiale. La présentation des travaux aux étudiants qui débutent est toujours un moment essentiel dans la phrase sensible du choix de la thématique.

diplomeNicole Jacquemet à St-Maurice et Edmund Steiner à Brig organisent chaque année la traditionnelle séance de présentation des mémoires de bachelor en formation initiale. En présentant brièvement le cœur de la problématique analysée à leurs plus jeunes collègues, les étudiants de dernière année s’aguerrissent dans l’optique de la soutenance de leur mémoire, tout en éveillant de nouvelles pistes de recherche pour les volées suivantes. Les étudiants n’hésitent pas à aborder des thèmes très actuels et difficiles, comme par exemple la perception d’attentats terroristes dans des classes à forte composante multiculturelle ou la comparaison entre les pratiques religieuses des jeunes enfants catholiques et protestants dans les cantons de Vaud et du Valais.

Investir encore plus la dimension didactique
L’analyse globale et longitudinale de tous les mémoires de la filière primaire, menée sous la responsabilité de Fabio Di Giacomo, adjoint de direction, met en évidence le fait qu'une large palette de travaux est réalisée à la HEP-VS, mais que la dimension didactique pourrait être encore davantage investie en lien avec les disciplines d'enseignement.

Photo : de g. à d. Bastien Bigler, étudiant au bachelor primaire, explique son travail de bachelor à Noémie Fai et Delphine Perren.

Symposium des langues
Le succès de la classe inversée

Sierre (pac) – avril 2018 : La HES SO en collaboration avec la HEP-VS s’est forgée depuis plus de 10 ans une belle réputation avec le bisannuel « Symposium des langues ». Le samedi 28 avril Leonard Adkins et Patrice Clivaz ont conduit plus de 250 personnes de Suisse, Italie et d’Angleterre sur le chemin toujours plus utilisé de la classe inversée.

symposium languesCette 6ème édition du Symposium a été ouverte par la conférence d’Ariane Dumont de la Haute école d’ingéniérie et de gestion à Yverdon. Inverser la classe revient à profondément modifier le rôle de l’enseignant en donnant à faire à la maison, en autonomie, des activités préparatoires. Les nouvelles technologies permettent ce transfert de données très interactif. S’inspirant des travaux d’Eric Mazur, Ariane Dumont défendit avec ardeur ce modèle qui se fonde sur la maïeutique de Socrate en  présentant des analyses neurologiques assez décapantes qui démontrent que l’activité cérébrale d’étudiants, dans un long cours ex cathedra, est moins intense que dans le sommeil.

Une remarquable palette d’ateliers
Partagés ensuite dans une vingtaine d’ateliers, les participants issus de nombreuses écoles privées du Valais et de l’arc lémanique, ainsi que de écoles publiques de Suisse et du Val d’Aoste profitèrent d’un panel éprouvé d’ateliers qui traitèrent d’une multitude d’opportunités pédagogiques. 40 étudiants de la HEP-VS purent ainsi s’habituer au monde concret de la formation continue avec des séquences telles que l’emploi d’une pelote en classe, du doublage de films en classe de langue, des traductions de blagues Carambar ou de la façon de booster l’enseignement avec les MITIC.

Photo : Les participants à la table ronde finale, de gauche à droite,  James Wingate, auteur pédagogique anglais, Marcela De Meuron, professeur à l’université de Lausanne, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, Leonard Adkins, professeur à la HES SO, Grabriela Vernetto, inspectrice d’enseignement au Val d’Aoste.

Midi de la recherche avec Sylvie Richard
Promouvoir le développement des compétences socio-émotionnelles des enfants de 5-6 ans

St-Maurice (pac) – avril 2018 : Faire semblant, rentrer dans un jeu de rôle. Les jeunes enfants y parviennent progressivement au cours du développement, mais l’enseignant-e doit profondément accompagner le capital essentiel incarné par les émotions. Ainsi, il s’agit par exemple d’utiliser les leviers tout en gérant les freins que constituent les émotions mixtes du petit enfant qui se réjouit d’aller dans une classe en ayant à la fois un peu peur. Joie, tristesse, colère et peur se laissent réguler par différentes stratégies dont des techniques physio-relaxantes. Avec son exposé sur ces questions, Sylvie Richard, professeure à la HEP-VS, a su captiver un large public d’enseignants et d’étudiants lors des Midis de la recherche.

midi rechercheLe projet de recherche de Sylvie Richard a été récemment présenté à Lyon lors de la journée de formation « Le cerveau à l’écoute du cœur ». Qu’est-ce que cela veut dire pour l’enfant « Sois attentif » ou « Calme-toi ».

Pratiquer les aptitudes émotionnelles par les jeux de rôle
Si un meilleur niveau langagier permet de plus facilement décrire et réguler les émotions, tout ne saurait passer par le langage à ce jeune âge et l’expérimentation permet de se « mettre dans la peau de ». Ainsi, l’enfant turbulent va jouer le rôle d’un docteur. Et comme un docteur, selon les règles de comportement à suivre quand on assume ce rôle, ça ne crie pas et ça ne s’emporte pas, l’enfant va pouvoir expérimenter, entraîner la sérénité d’une attitude et inhiber les actions qui ne correspondent à ce « rôle ». Sylvie Richard a ensuite présenté les résultats d’une comparaison d’études faites dans les années 50 par rapport à des études d’aujourd’hui sur la capacité à rester immobile dans un jeu de rôle, avec un voleur presque attrapé, qui doit se figer dans le silence. Les capacités à s’auto-contrôler ont diminué durant ce demi-siècle. Enseigner à jouer, en faisant semblant, apparaît comme une très fructueuse stratégie. Cela présuppose souvent que le maître ou la maîtresse n’hésite pas à participer pleinement dans les jeux de ses élèves, même si c’est à même sol.

Photo : Sylvie Richard durant son exposé.