Actualités 2017-2018

Table ronde Qualité
Former pour demain ?

St-Maurice  (pac) – novembre 2017 : Parmi les éléments centraux du concept qualité de la HEP-VS, la Table ronde qualité rassemble depuis des années les représentants de tous les corps de la HEP-VS afin d’échanger sur les enseignements principaux des différentes analyses et de réfléchir à la systémique de ces dernières. L’édition 2017 a principalement mis le doigt sur le souhait des étudiants d’avoir une formation très ancrée dans l’immédiateté.

IMG 3409Les différents chefs de filière ont tout d’abord présenté les résultats des enquêtes effectuées auprès des étudiants directement après la fin des études. Des taux de retour de 70% pour le primaire et de 50% pour le secondaire sont très bons et donnent une bonne assise aux enseignements à tirer. Très synthétiquement dit, le primaire souhaite un renforcement des apports académiques pour les branches principales comme le français et les maths et le secondaire se rend compte que la pratique de l’enseignement hybride exige un travail que d’aucuns estiment trop conséquent.

Le nœud entre didactique et méthodologie
Représentant leurs collègues, Yann Cazorla, Bastien Sozio, Estelle Rogivue et Nicolas Dumont ont porté le débat sur l’attente de nombreux étudiants que tous les cours soient conçus dans une visée de recettes immédiatement utilisables et totalement axées sur les supports pédagogiques actuellement en vigueur dans les classes. Le riche échange avec les délégués des professeurs, la direction et les chefs de filière a élargi le débat en rappelant que la formation voulait donner une capacité de transfert pour les 40 ans de vie professionnelle, et non pas simplement des automatismes pour le lendemain, éléments qui sont traités plutôt dans les stages et avec les Maîtres formateurs. Un autre point de discussion se centra sur le passage entre les cours à la HEP-VS et les stages. Dans le système des stages filés, il apparaît parfois que le saut des cours le vendredi au stage le lundi rend difficile la vérification en quelques heures des savoirs académiques de base. Il fut alors rappelé que les savoirs académiques doivent être acquis avant l’entrée à la HEP-VS. 

Veiller à la bonne représentativité
La Table ronde ayant pour seule vocation de mieux cerner les problématiques, les considérations posées font l’objet de suivis bilatéraux entre les différents partenaires. Dans son mot de conclusion le directeur Patrice Clivaz souligna la richesse et la pertinence des échanges en souhaitant qu’il y ait un bon tournus dans les représentations des divers corps, afin que progressivement plus de personnes puissent se rendre compte qu’il appartient, parmi les avis exprimés, à la Direction de faire la balance entre les avis parfois un peu idéalisés et les principes de réalité.

Photo : Estelle  Rogivue  représentante des étudiants, au milieu des responsables de filière et des représentants des professeurs. 

Kultani au Christ Roi
Se mettre en condition

Lens (pac) novembre 2017 : Nathalie Nanchen, présidente de Kultani, connaît tous les secrets du Christ Roi puisqu’elle habite sous le célèbre monument. Endroit idéal pour une belle soirée conviviale pour les collaboratrices et collaborateurs de la HEP-VS avec 3 niveaux de difficulté physique.

ChristRoiLes plus affûtés placés sous la conduite Jérôme Nanchen et de Lionel Saillen ont plus que contourné le Grand-Bisse avec le rythme des grands trailers.  D’autres ont serpenté sur l’arrête majestueuse d’où le regard porte merveilleusement de Martigny à Viège. De jeunes retraités HEP tels Gérard Schroeter ont rejoint la cohorte HEP-VS pour ce joyeux moment sportif et convivial.

Photo : Isabel Voirol, Fabienne Romailler, Myriam Bouverat, Francine Fallenbacher, Lionel Saillen, Nathalie Nanchen, Patrice Clivaz, Jérôme Nanchen et David Voltolini.

Une délégation de la HEP-VS au Congrès CISA
Favoriser la bienveillance en éducation

Genève (pga-pac) novembre 2017 : Au sein de la HEP-VS s’est constituée une équipe de recherche et de formation qui planche sur le thème « Emotions, apprentissage et bien-être ». Les professeurs de la HEP-VS Jean-Marc Gomez, Sylvie Richard, Philippe Gay et Nicolas Bressoud, membres de cette équipe, viennent de participer au colloque « learning, brain and emotions ». Il s’agit de prendre en bonne considération les émotions, celles agréables comme la joie, et celles douloureuses comme l’ennui, afin de favoriser l’apprentissage et les relations sociales harmonieuses à l’école.

bienveillanceLa journée était organisée par le Centre Interfacultaire en Sciences Affectives (CISA) de l’université de Genève. Introduit par David Sander et porté par des professeurs de renommée internationale comme Reinhard Pekrun, Francisco Pons, Paul Howard-Jones, Marciel Hernàndez, Swann Pichon, Mary Helen Immordiono-Yang, le colloque a permis à différents groupes d’experts en éducation, en sciences affectives, en neurosciences, en psychologie positive ou en psychologie développementale de comparer leurs points de vue. L’équipe de la HEP-VS se prépare à une présentation en interne. Le quatuor HEP-VS se profile avec des projets traitant des compétences émotionnelles, de la bienveillance en éducation et de l’optimisme des enseignants. L’idée maîtresse est de travailler sur le bien-être des enseignants et des élèves en valorisant les ressources de chaque élève.

Photo : Jean-Marc Gomez, Sylvie Richard, Philippe Gay et Nicolas Bressoud.

Midis de la recherche à la HEP-VS
La multiplication comme une suite d’additions

St-Maurice (pac) octobre 2017 : Sous l’instigation de plusieurs professeurs et responsables de filière, la HEP-VS a lancé les « midis de la recherche ». A tour, les professeurs HEP-VS présentent à leurs collègues et aux étudiants un aspect choisi de leur spécialisation. Ismail Mili est le premier qui s’est lancé dans ce passionnant exercice, suivi par Zoe Moody et Lirija Namani.

MidiRechercheLe jeune professeur de mathématiques a su séduire son auditoire.  Sur le temps de midi, de façon très interactive et informelle, la réflexion qu’il a proposée a vogué de la recherche des éléments neutres de la multiplication à la fixation des bonnes définitions qui permettent de cerner un concept suffisamment généralisateur. La dizaine de collègues présents a pu constater que des définitions mathématiques usuellement reconnues étaient souvent lacunaires. Le 6 novembre Zoe Moody et Lirija Namani ont présenté la recherche-action "Grandir en paix" dans le cadre des Approches interculturelles et éducation aux droits de l’enfant.

Photo : Ismail Mili face à ses collègues.

La HEP-VS brisole

St-Maurice (pac) octobre 2017 : Rien n'arrête la créativité des étudiants de la HEP-VS. Les merveilleux jours d'automne à St-Maurice ont motivé plusieurs d'entre eux à taquiner la châtaigne dans les jardins de l'école.

brisolee

Photo : les étudiants de la HEP-VS autour de leur brisoleur.

Journée Média à la Haute Ecole Pédagogique du Valais à Sion
Cybermobbing und Happy slapping

Sion (dza-cor) octobre 2017 : Le 16 octobre, les étudiants du 5ème semestre et tous les collaborateurs intéressés de la HEP VS se sont réunis à Sion pour la Journée Média. L’objectif de cette journée était de promouvoir la responsabilité des futurs enseignants dans l'utilisation des nouveaux moyens électroniques de communication dans les écoles. Cette année, le Centre de Compétence ICT Valais, la Police et Pro Juventute ont été invités à prendre la parole.

JourneeMedia2017OuvertureCORLes missions du Centre de Compétence ICT Valais ont été présentées aux étudiants par M. Luca Confortola. Il a donné un aperçu des visées stratégiques de l'Etat quant à l’intégration du numérique dans le milieu scolaire et a présenté les services de soutien offerts aux enseignants dans le domaine de l’alphabétisation digitale et du développement des compétences numériques. La page d'accueil www.ictvs.ch est désormais disponible dans les deux langues cantonales. De nombreux outils pédagogiques intéressants y sont présentés. L'Office de l'information et de la prévention de la Police Cantonale Valaisanne (représenté par Stéphane Vouardoux et  Christian Zuber) a relevé les problèmes en lien avec les médias sociaux. Des sujets tels que le « Sexting », le « Cybermobbing » ou le « Happy Slapping » ont été discutés et illustrés à l’aide d’exemples concrets. Les étudiants ont également eu un aperçu des différents articles de la loi.

Interdire le téléphone portable.
L'interdiction de l'utilisation du téléphone portable dans les écoles, les dispositions légales concernant les fichiers illégaux sur le smartphone et l'âge légal sanctionnable (à partir de 10 ans) ont donné lieu à des discussions intéressantes. L'après-midi a été animée par Pro Juventute. Les avantages et les dangers des médias digitaux dans les écoles étaient au premier plan. Les enseignants en formation ont eu un aperçu de quelques statistiques (Mike & James studies) sur l'utilisation de ces médias digitaux par les enfants et les adolescents. Ont également été thématisées des questions telles que le rôle de formation des enseignants vis-à-vis des parents et des élèves, les applications qui peuvent être utilisées, la manière dont les médias peuvent être intégrés correctement en classe et bien d'autres sujets passionnants dans le domaine de l'éducation digitale et le développement des compétences numériques de l’enseignant.

 Photo : Corine Ramillon durant la présentation.

Conférence annuelle de l’animation pédagogique
Créer le corps constitué

Sierre (pac) octobre 2017 : L’animation pédagogique est une partie fondamentale de la prestation de services de la HEP-VS. Elle garantit en plus un lien de haute qualité avec le terrain. La conférence annuelle de début octobre a démontré que la HEP-VS et le Service de l’enseignement ont trouvé les bons dosages pour entourer cette quarantaine d’enseignants spécialistes aux allures de très efficaces PME.

conf anim_ped_1Dans son introduction, le directeur Patrice Clivaz insista sur les éléments apportés par la révision de l’ordonnance sur la HEP-VS, révision qui solidifie et clarifie le rôle de l’animation pédagogique. Il lança un appel aux animateurs pour ces derniers désignent en leur sein les représentants à même de les représenter à la Conférence des corps constitués au sein de la HEP-VS.

Du plan d’action à la souplesse d’exécution
Responsable de l’animation pédagogique à la HEP-VS, Peter Summermatter souligna l’importance de cet instrument de conduite qu’est le plan d’action. Selon les urgences du Département, ce plan peut toutefois connaître des adaptations. Tant Michel Beytrison que Marcel Blumenthal, adjoints au service de l’enseignement, se félicitèrent que le Valais puisse compter sur une équipe telle que l’animation pédagogique qui n’existe pas dans tous les cantons. L’introduction présente du Lehrplan 21 dans le Haut-Valais démontre encore une fois l’importance des fortes individualités que sont les animateurs. Ils doivent gérer une discipline scolaire avec la souplesse d’un petit entrepreneur. Sous la conduite de Samuel Fierz et de Lisette Imhof, responsables de l’animation respectivement pour le Bas et le Haut-Valais, les animateurs analysèrent ensuite les forces et faiblesses de leur activité avec entre autres un constat des besoins qui se manifestent dans la formation d’adultes.

Photo : Samuel Fierz en plein travail avec ses animateurs.

Conférence Baulet
Des bénéficiaires de tous les horizons

St-Maurice (pac) octobre 2017 : Les conférences du lundi de la HEP-VS commencent à bien s’implanter dans le paysage pédagogique. Plus d’une trentaine de personnes ont répondu à l’appel des organisateurs pour entendre Malick Baulet, spécialiste de la police genevoise, parler des négociations avec des personnes difficiles.

conf BauletCertes, le monde de l’enseignement n’est par bonheur pas celui dans lequel évolue le négociateur de crise qu’est Malick Baulet. Dans ses propos de conclusion à la conférence, le directeur Patrice Clivaz souligna pourtant combien délicates pouvaient devenir certaines situations que connaissent les enseignants. Rompu aux situations d’urgence avec des terroristes et autres preneurs d’otages, Malick Baulet développa par la théorie et la pratique toute une série de situations soutenues qu’il a pu gérer en puisant des ressources dans la psychologue de la communication. Il sut parfaitement captiver son auditoire avec son analyse très pertinente des comportements grégaires qui modifient les personnalités, tout en démontrant que toute relation humaine utilise son lot inévitable de manipulations.

Photo : de g. à d. Malick Baulet, conférencier,  Laurence Lonfat, adjointe de direction des écoles de Martigny, PF  à la HEP-VS, Aude Ogay-Fracheboud, directrice adjointe du CO de Martigny et Alain Maret, directeur du CO de Bagnes.

La HEP-VS au comptoir
La convivialité autour de Cuba

Martigny (pac) octobre 2017 : Le Comptoir de Martigny rassemble en fin de journée également nombre d’enseignants. La HEP-VS ne saurait manquer à cet appel, lancé par la régionale de l’étape, Catherine Tobola Couchepin.

comptoir mayCuba était hôte d’honneur cette année et c’est aux abords de ce stand que la délégation HEP-VS a soigné ses connaissances géographiques et la convivialité.

Photo : Patrice Clivaz, Julie Jovignot, Vincent Strahm, Catherine Tobola Couchepin et Sandra Schneider.

Conférence Brioschi Guevara
Optimiser la mémoire

St-Maurice (pac) octobre 2017 : Rien ne fait en classe sans en appeler fortement à la mémoire. Dans le cadre de conférences du lundi de la  HEP-VS, Andrea Brioschi Guevara a démontré que la fidélité à certains grands passages, comme un sommeil réparateur, demeurait une des pistes les plus efficaces.

memoireAnalyser la mémoire, c’est d’abord recenser les différents types de mémoire, de la mémoire épisodique à la mémoire sémantique. Neuropsychologue au CHUV, Andrea Brioschi Guevara a conquis son auditoire avec son survol de la merveille qu’est le cerveau humain, qui, s’il a des réflexes de muscle, est surtout un concentré d’affectivité. Le bref débat avec Hervé Barras, organisateur de la conférence, complétant avec une approche sur les experts et les novices, démontra l’immensité du thème. Un résumé forcément réducteur conduit à un  travail sur les associations, les répétitions et le repos, car nombre de personnes dont la mémoire défaille ne dorment plus assez. Ce défaut de sommeil perturbe le fabuleux guerrier intérieur que sont les lobes et les synapses. Dans sa conclusion, Patrice Clivaz, directeur de la HEP-VS, souligna que si les parents attendaient souvent des enseignants qu’en matière de mémoire, on leur donne un élixir, c’est plutôt du côté du bouquet qu’il faut regarder.

Photo : de face Hervé Barras et Andrea Brioschi Guevara.